Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le démenti des autorités locales d’Al Hoceïma : Il n’y a pas eu d’intervention de l’armée




Les autorités locales d'Al Hoceima ont démenti catégoriquement les informations, rapportées par un site web, faisant état d'une intervention de l'armée lors des incidents survenus, lundi, à Imezouren dans la province d'Al Hoceima.
Aucune intervention militaire n'a eu lieu lors de ces incidents, assurent les autorités locales précisant que le maintien de l'ordre incombe aux forces publiques représentées par les forces de sécurité et les forces auxiliaires. Et d'ajouter que l'auteur de l'article, paru dans ce site, a confondu entre l'uniforme des forces auxiliaires et celui de l'armée, soulignant qu'aucune perte humaine n'a été enregistrée du côté des fauteurs de troubles.
Il est à rappeler que les cinq cadavres calcinés, retrouvés dans une agence bancaire incendiée à Al Hoceima dans les troubles survenus lors des manifestations de dimanche, sont ceux de fauteurs de troubles, qui avaient tenté de piller l'agence bancaire. Ces personnes s'affairaient à piller l'agence bancaire au moment où d'autres fauteurs de troubles mettaient le feu au bâtiment précité, selon des témoins oculaires.
Par ailleurs, l'organisation internationale de défense des droits humains, Amnesty International (AI, basée à Londres), s'est félicitée, lundi, de "la maturité" dont ont fait montre les autorités marocaines lors des manifestations organisées dimanche dans certaines villes du Royaume.
"Nous nous félicitons de la maturité dont ont fait montre les autorités marocaines", a confié à la MAP M. Malcolm Smart, directeur de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord au sein d'AI.
Le responsable, qui a également salué la maturité des manifestants, a souligné que les manifestations se sont déroulées dans une atmosphère de paix contrairement à d'autres pays de la région.
"Nous sommes satisfaits du comportement des forces de sécurité", a encore dit M. Smart, rappelant que le Maroc a réalisé, durant les dernières années, d'importants progrès dans le domaine de la promotion et de l'ancrage des droits de l'homme et de la liberté d'expression.
Il a rappelé, dans ce contexte, l'expérience de l'Instance équité et réconciliation, tout en appelant le Maroc à redoubler d'efforts pour bâtir sur ces progrès remarquables.

Libé
Mercredi 23 Février 2011

Lu 373 fois

Nouveau commentaire :

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Invité | Expresso | En toute Libé | L'info | People










Publicité

Pour vos Publicités sur le site
contactez admin@libe.ma