Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le danger des canidés ne cesse d’augmenter : Les chiens errants à l’origine du report de la session du conseil municipal de Zag




Le danger des canidés ne cesse d’augmenter : Les chiens errants à l’origine du report de la session du conseil municipal de Zag
A quelques encablures de Tindouf, à l’extrême sud-est du Royaume se situe l’arrondissement de Zag.
Ville-caserne, frontière oblige, Zag compte quelques milliers d’habitants et constitue le point d’approvisionnement de plusieurs milliers de nomades qui transhument dans ses environs.
La municipalité de Zag  est entourée de plusieurs communes rurales qui sont souvent désertées par leurs habitants qui n’y viennent que le temps de s’approvisionner ou d’abreuver leurs bétails.
Mais la sécheresse qu’a connue la région a décimé le bétail obligeant les nomades à se sédentariser et essayer tant bien que mal de s’adapter à leur nouvelle vie de citadins à travers les programmes de l’INDH dont les contributions portent sur les denrées subventionnées, notamment le sucre, la farine, l’huile et les fourrages pour le restant du bétail.
Depuis quelques années déjà, ces populations se plaignent de la mauvaise gestion de ces produits subventionnés et le manque d’équité qui caractérise leur distribution.
Cette année, un autre fléau est venu aggraver la situation et la précarité qui touche ces populations. Ce fléau, c’est la voracité et l’agressivité des chiens errants qui n’épargnent ni bétail ni personne.
Les habitants de Zag, commerçants, élèves, élus et fonctionnaires ont exprimé leur solidarité suite à l’attaque par un chien d’une fillette qu’il a déchiquetée.
Le Centre hospitalier local ne disposant pas d’ambulance, le commandement militaire de la place offrit un véhicule pour conduire la victime vers l’hôpital provincial distant d’une centaine de kilomètres, une infirmière s’était portée volontaire pour accompagner la patiente. Au bout de quelques kilomètres, un autre chien traversa la route obligeant le conducteur à freiner brusquement et d’entraîner le véhicule dans le fossé. L’infirmière et la fillette périrent sur le coup tandis que le chauffeur, dans un état grave, a été évacué sur l’hôpital régional de Guelmim.
La session du conseil municipal prévue le lendemain, fut reportée, car les membres du conseil, en solidarité avec leurs concitoyens ont participé à la marche de protestation, dénonçant la passivité du conseil municipal devant de tels dangers.
C’était aussi l’occasion pour dénoncer la gabegie et la mauvaise gouvernance qui caractérisent la gestion du conseil municipal dont le président dénonce, quant à lui, «l’instrumentalisation par l’opposition d’un fait divers», dit-il.
Et d’ajouter que ceux qui se font appeler opposition sauteraient sur le moindre fait pour inciter les populations à descendre dans la rue.
Il a, également, déclaré que le fléau des chiens errants n’est pas propre à la ville de Zag et que partout dans les provinces sahariennes, il y a une prolifération de chiens errants qui s’attaquent, parfois, en plein jour aux gens et que la municipalité est en train de trouver une solution à ce problème.

A.E.K.
Samedi 3 Mars 2012

Lu 664 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs