Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le coup de gueule des professionnels




«Nous sommes démotivés !.Avec un moral à zéro. Comment voulez-vous qu'on puisse se donner actvement   à la réussite de ce  projet!». Lors du débat, les professionnels, bazaristes, hôteliers, propriétaires de campings …, n'ont pas hésité à saisir l'occasion pour manifester vivement leur colère contre l'anarchie qui règne dans le secteur. En  dénonçant, dans la foulée, nommément les autorités locales comme responsables de cette situation, pour leur refus de donner suite à leur doléance de rétablir l'ordre et d’assainir le secteur. Les intervenants ont ainsi soulevé le phénomène des rabatteurs et les méfaits que celui-ci occasionne aux différentes professions, à la tranquillité des visiteurs et à l'image de marque de la ville. « Nous en avons assez de cette situation: Chaque jour, ces hors-la-loi détournent et nous piquent nos clients devant nos commerces alors que nous nous acquittons de tous nos devoirs et charges (Impôts, électricité, eau, loyers…) », fulmine le gérant d'un hôtel. Et lorsque « nous nous plaignons auprès des autorités locales, tout le monde nous tourne le dos sans vouloir rien savoir à nos problèmes », enchaîne un bazariste. D'autres intervenants n'appartenant pas à la catégorie des professionnels,  ont exprimé ainsi leur étonnement de ce que la loi sévissant contre ce fléau soit appliquée dans les villes touristiques, ce qui a du coup amélioré la qualité d'accueil et rétabli une concurrence loyale entre les opérateurs, se demandant pourquoi elle fait exception à Tafraout!. En effet, ni les dénonciations par le biais de la presse, ni les plaintes écrites des professionnels n'ont , eu raison de la passivité active  des autorités locales. Il est à souligner que ce sont deux bazaristes étrangers à la région qui s'adonnent à ces pratiques illégales en lâchant dans la ville une armada de rabatteurs rémunérés à la commission pour racoler des clients. Tout en leur assurant auprès des autorités locales une protection sans faille. Les opérateurs touristiques, lassés par cette situation, sont allés jusqu'à conditionner leur adhésion à cette nouvelle entité associative, par l'éradication d'abord de ces agissements et l'assainissement du secteur. Sinon, justifient-ils, à quoi sert d'attirer des touristes vers la ville pour leur réserver un tel accueil  qui leur fait subir harcèlements et tiraillements à les faire fuir? Comment réussir ce pari de démarrage  touristique de la ville alors que les autorités locales, censées faire régner l'ordre,   préfèrent cautionner l'anarchie et l'illégalité d'une situation par leur inaction, se montrant ainsi  en déphasage flagrant des aspirations et ambitions affichées par les acteurs  et autres opérateurs de réussir le défi du  développement  touristique  dans leur  ville?

I.O.
Samedi 29 Mai 2010

Lu 298 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs