Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le coup d'Etat d'Ankara sera porté à l'écran version James Bond




Un film inspiré d'un feuilleton antiaméricain extrêmement populaire en Turquie va mettre en scène le putsch avorté du 15 juillet contre le président Erdogan avec, comme personnage principal, un "James Bond turc". La société de production Pana Film qui a réalisé trois films à succès inspirés de la série "La Vallée des loups", a fait son annonce mardi dans la presse turque. "En réponse à une grande demande de notre opinion publique, notre société a décidé de faire le film +Kurtlar Vadisi-Darbe (La vallée des loups-putsch)+", a annoncé Pana Film.
La sortie sur les écrans de ce quatrième opus de La vallée des loups est encore inconnue mais le scénario doit traiter des événements survenus dans la nuit du 15 juillet lors de laquelle des éléments mutins de l'armée turque ont tenté de renverser le régime avant d'être mis en échec par l'armée loyale au gouvernement et les gens qui sont descendus dans les rues.
La tentative qui, selon les autorités turques, a été ourdie par l'ex-imam Fethullah Gülen, exilé aux Etats-Unis, a fait 273 morts et plus de 2.000 blessés. Les relations turco-américaines qui ont souffert après le putsch, le pouvoir turc accusant Washington d'avoir encouragé les auteurs du coup de force en tolérant sur son sol Gülen, devraient être en toile de fond du scénario, selon le journal Aksam.
La trilogie de la Vallée des loups a attiré des millions de spectateurs turcs dans les salles de cinéma, traitant d'une adaptation d'un feuilleton culte où dans la violence d'un patriotisme nationaliste, le principal héros, Polat Alemdar, un agent secret, joue les justiciers.
 Le ténébreux Polat avait déjà sévi dans le nord de l'Irak, vengeant l'honneur de la nation bafoué par les Américains en 2006.
Surfant sur l'antiaméricanisme de l'opinion publique, La Vallée des loups-Irak qui s'inspirait d'un incident survenu en 2003 où des militaires turcs avaient été cagoulés et menottés par des officiers américains, ce qui avait été ressenti comme une offense à l'honneur national. Le film avait battu tous les records d'entrées dans les salles de cinéma du pays.
 L'agent secret avait ensuite vengé en 2011 les victimes turques de la flottille vers Gaza tués par un commando israélien en 2010.

Jeudi 18 Août 2016

Lu 850 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs