Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le concours des «Ingénieuses'16» s’ouvre sur le Maghreb




Le concours des «Ingénieuses'16» de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs s'ouvre pour la première fois aux étudiantes d'Algérie, du Maroc et de la Tunisie grâce au soutien du Bureau Maghreb de l'AUF.
Placée sous le haut patronage des ministères français de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et celui des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, l'opération «Ingénieuses'16» vise à attirer davantage de jeunes filles en écoles d'ingénieurs. Cette initiative de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs – CDEFI distingue notamment l'implication des écoles d'ingénieurs et des individus (étudiantes et ingénieures en activité) en faveur de l'égalité femmes-hommes et de la lutte contre les stéréotypes. Jusqu'alors, le concours n'était ouvert qu'aux étudiantes françaises mais la nouveauté de l'édition 2016 repose sur le renforcement du partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie avec la création du Prix de l’élève ingénieure aux établissements membres de l’Agence universitaire de la Francophonie dans les pays du Maghreb.
Le Prix de l’élève ingénieure maghrébine, intégralement subventionné par l’Agence universitaire de la Francophonie, récompense une étudiante dont le parcours académique, les ambitions professionnelles et l’investissement associatif – notamment en faveur de l’égalité femmes-hommes – constituent des exemples pour les plus jeunes et en font une jeune femme à même de se faire l’ambassadrice de sa formation. Notons enfin que l’Agence universitaire de la Francophonie est une association mondiale d’universités francophones qui a pour objectif de faire le lien entre les universités de langue française. L’association œuvre depuis plus de 50 ans dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche. Elle a pour vocation de former des professionnels aptes à contribuer au développement de leur pays. Elle regroupe près de 800 établissements universitaires sur les 5 continents dans une centaine de pays, dont 60 membres (ou observateurs) de l’Organisation internationale de la Francophonie.  
Pour sa part, le Bureau Maghreb, créé en janvier 2012, à partir de la scission du Bureau Europe de l’Ouest et Maghreb, est le dernier apparu des 10 bureaux régionaux de l’AUF. Tout en assurant les missions traditionnelles de l’AUF dans la région (Maroc, Tunisie et Algérie), le Bureau Maghreb a choisi de développer ses actions autour de trois axes prioritaires à savoir: «Langue française, pédagogie et formation», «Gouvernance et évaluation» et «Actualité, société et expression».

Samedi 20 Février 2016

Lu 233 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs