Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le co-fondateur d'Apple, Steve Wozniak, inquiet face au "nuage" des données




Le co-fondateur d'Apple, Steve Wozniak, inquiet face au "nuage" des données
Steve Wozniak, qui a cofondé Apple avec Steve Jobs (décédé en octobre dernier) il y a plus de trente ans, prévoit des "problèmes horribles" à venir avec le développement croissant de l'informatique en nuage et l'externalisation des données.
M. Wozniak, qui va fêter ses 62 ans la semaine prochaine, participait ce week-end à l'avant-dernière représentation à Washington, au théâtre Woolly Mammoth, de "L'agonie et l'extase de Steve Jobs", un monologue de deux heures de Mike Daisey sur les conditions de travail en Chine dans les usines qui fabriquent des produits Apple.
Le philanthrope et franc-maçon, qui avait rencontré M. Daisey lors d'une représentation en 2011 de la première version du monologue en Californie, avait été ému aux larmes.
Lors d'une discussion avec la salle, après la pièce, le cocréateur d'Apple  a donné son avis sur l'une des grandes tendances actuelles en matière d'informatique, après avoir parlé d'éducation - il a été un temps instituteur - et télé-réalité - on a pu le voir dans l'émission "Dancing with the Stars" (Danse avec les stars, en France).
Dans son domaine de prédilection, l'ingénieur se dit inquiet de la façon dont a évolué le stockage des données, passant du disque dur aux serveurs à distance, un procédé connu sous le nom d'"informatique en nuage" ou "informatique externalisée". "Cela me tracasse vraiment que tout passe dans le nuage, je crois que ça va être épouvantable. Je pense qu'il va y avoir des problèmes horribles dans les cinq prochaines années", pense-t-il.
Wozniak, barbu et vêtu d'un pantalon large et de chaussures de tennis, parle à toute vitesse : "Tout ce que j'ai inventé est venu de ma tête, pas des livres", dit l'homme qui a quitté Apple en 1987 après douze ans dans la société.
"Avec le nuage, rien ne vous appartient", dit-il encore. "Moi, j'aime savoir que les choses sont à moi. Beaucoup disent +oh ! C'est dans mon ordinateur !+ mais plus on transfère dans le nuage, moins on garde le contrôle", dit-il.
Dans la salle, beaucoup semblent s'inquièter davantage des conditions de travail en Chine, devenu l'atelier des géants informatiques.
Pour M. Wozniak, les choses vont s'améliorer sur ce plan. "Nous (les citoyens et consommateurs) savons que nous avons une voix", dit celui qui a donné une partie de sa fortune à des organisations caritatives.
Apple conçoit ses produits aux Etats-Unis mais les fabrique en Chine, une critique qui ressort en cette période électorale, où chômage et délocalisations sont des thèmes majeurs de campagne. Cette année, l'auteur de la pièce s'était retrouvé au centre d'une controverse quand il était apparu que des faits rapportés dans son texte, qui évoque les conditions de travail à l'usine Foxconn où sont fabriqués les iPhones et les iPads, étaient inventés. La pièce avait alors été modifiée.
Samedi à Washington, et ce jour-là seulement, était exposé dans l'entrée du théâtre un des premiers ordinateurs construits - dans le garage de la famille Jobs - par le célèbre duo dans les années 1970.

AFP
Vendredi 10 Août 2012

Lu 470 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs