Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le cinéma sous les étoiles à Taza

Le Festival rendra hommage à des pionniers du 7ème art national




Le Festival de cinéma en plein air sera de retour pour une troisième édition
du 17 au 19 juillet à Taza. Entre
courts-métrages et documentaires,
on s'installe bien confortablement
sous les étoiles de Taza pour profiter
de séances de cinéma.



Le club théâtre cinéma de Taza organise, du 17 au 19 juillet prochain, la 3ème édition du Festival national du cinéma en plein air. Organisé avec l'appui du ministère de la Communication, ce festival a pour objectifs de contribuer à l'animation artistique et culturelle de la ville de Taza à travers la projection en plein air de films à la grande joie d'un public enthousiaste, indique un communiqué de la direction du festival. L'événement sera l'occasion pour les jeunes réalisateurs de mettre en valeur leurs talents en termes de création de courts métrages (écriture, tournage, réalisation, montage de films, interprétation) et de bénéficier d'une formation dans les domaines du cinéma et de l'audiovisuel à travers des ateliers encadrés par des experts.  A travers cette manifestation, la direction du festival aspire également à consacrer la culture de la reconnaissance en rendant hommage à des pionniers et des figures emblématiques du cinéma en signe de reconnaissance de leurs efforts louables visant la promotion du 7ème art. Les organisateurs ont aussi pour but de rapprocher le cinéma des habitants des quartiers et villages marginalisés à travers la projection d'un florilège de films, ainsi que de promouvoir les espaces de la province pouvant faire l'objet d'investissement cinématographique.
L'événement sera ponctué par l'organisation d'un colloque ayant pour thème ''L'enfant entre le danger de l'image et le droit à l'image'', d'une exposition de photographies, d'ateliers de formation.
La direction du festival procède à la sélection des meilleurs films qui lui sont transmis par les réalisateurs en provenance de plusieurs villes marocaines et programme ensuite leur projection dans les espaces publics de la ville. La durée des films, qui sont des adaptations de romans à l'écran, ne doit pas dépasser 15 minutes pour les courts métrages et 25 min pour les documentaires. Les films retenus doivent être produits deux ans au maximum avant l'ouverture du festival. 

Mehdi Ouassat
Mercredi 15 Juin 2016

Lu 723 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs