Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le cinéma hassani en compétition officielle du FNF

Une première dans les anales de cette grande manifestation cinématographique




Le cinéma hassani  en compétition officielle du FNF
Le cinéma hassani a marqué, mardi dernier, son entrée en compétition officielle long métrage du 15ème Festival national du film de Tanger (FNF) avec le film "Arai Delma" d’Ahmed Baidou.
Après son premier coup d'essai l'année dernière avec "Aghrrabou" en langue amazighe, Ahmed Baidou revient à Tanger, avec toujours la même ambition de continuer à puiser dans le riche patrimoine culturel des provinces du Sud et révéler les différents aspects de la vie quotidienne de la population, ses problèmes et ses espoirs.
Dans son nouveau film, Baidou se penche sur la problématique de l'émigration clandestine qui hante plusieurs jeunes en chômage, y voyant la solution de tous leurs problèmes, dans l'espoir d'un avenir meilleur.
Le film relate l'histoire d’Ali, un jeune Marocain issu des provinces du Sud, qui décide, sur "un mauvais conseil" (comme le suggère le titre du film en hassani «Arai Delma»), avec un groupe d’amis, de défier les vagues de l'Océan pour rejoindre l'Espagne à bord d'un petit bateau; un voyage qui s'achève au milieu de la mer après que le bateau s’est renversé.
Seul survivant de ce voyage, Ali finit par atterrir sur une plage désertique, sauvé par des jeunes nomades de la région qui avaient été, eux aussi, tentés avant lui par l'illusion de l'eldorado européen.
 Né en 1970, Ahmed Baidou déploie une intense activité professionnelle aussi bien en tant que comédien et scénographe que réalisateur et cadreur. 
Il a signé plusieurs films qui vont du court au long métrage, en passant par le film documentaire, sans oublier des émissions comme  'Alam Assinima'', ''Achacha Al Koubra'', ''Chououn amazighiya'' ou la série documentaire à succès, Amoudou. 
Ses travaux ont été récompensés par plusieurs prix, dont le Prix national de la culture amazighe (IRCAM), catégorie cinéma en 2007, le Prix du meilleur court métrage du Festival international du film oriental de Genève en 2008, le Prix du jury du Festival du court métrage du Sebou à Kénitra en 2008, le Prix du meilleur court métrage amazigh au Festival Issni N'Ourgh d'Agadir en 2008, avant de remporter le Grand prix pour son film  'Aghrrabou" en 2012. 

MAP
Vendredi 14 Février 2014

Lu 475 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs