Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le cinéma et les élections




«Le cinématographe est évidemment l’arme de la conquête de l’Afrique. Il donne à son possesseur le statut de sorcier  vis-à-vis des enfants de la nature».
Tel était le propos du colonel Marchan lors de la signature de la convention du protectorat de la France et de l’Espagne sur le Maroc. Une déclaration qui montre les moyens qu’offre l’image à véhiculer une idéologie et la force qu’elle procure à son possesseur pour pouvoir exercer une autorité, voire une dominance sur le récepteur.
Récemment, le Maroc a vécu au rythme de la campagne pour les élections communales ; une occasion qui a donné émergence de plusieurs types de discours visant dans leur majorité à convaincre, persuader ou, peut-être, ensorceler. Les candidats ont adopté des attitudes verbales (discours) qui ont fait recours à tous les types d’arguments (cause à effet, données chiffrées, exemples…) et ont cherché une voix (e) pour un poste dans un conseil municipal.
Mais n’aurait-il pas été intéressant pour ces candidats de penser à un autre type de discours, fascinant, captivant et moderniste : l’image, et d’en faire un moyen pour conscientiser les gens et avoir leur appui ?
Si Marchan voulait ensorceler les enfants de l’Afrique, les candidats devraient faire de l’image et du cinéma un outil pour faire venir les gens aux urnes, les sensibiliser au rôle politique et civil que chacun pourrait jouer et les responsabiliser envers leur communauté et leur pays.
Dire que les temps de l’anarchie sont révolus, c’est annoncer un truisme, aujourd’hui, l’Etat se veut neutre et impartial, les citoyens libres dans leurs choix. Alors, ce qui reste à faire, c’est que les candidats responsables et capables d’agir et de contribuer efficacement au changement émergent.
L’adoption de l’image dans la campagne électorale aurait des répercussions très importantes sur les électeurs car « les films peuvent nourrir l’imagination, motiver les esprits et déclencher des réflexions sur l’existence individuelle et collective. »
Un autre volet de la question de l’image peut être soulevé en cette circonstance électorale, c’est la place de la culture et du cinéma dans les projets des candidats. Les cinéphiles se réjouiraient énormément s’ils entendaient parler d’un candidat qui envisage la construction ou la restauration d’une salle de cinéma. On a toujours prétendu que le film est « perçu comme à la fois futile et vide. Il n’est jamais un objet sérieux, c'est-à-dire culturel (la culture est symbolisée par l’école, le livre..), on ne garde rien d’un film, on sait que ce sont des mensonges. C’est fait pour amuser. »  Cependant, il s’est avéré que l’image est porteuse de savoir, de dogmes et de messages. Si elle est le produit d’une conscience, elle saura convaincre et activer des questions sociales, politiques, etc. Les exemples ne manquent pas dans le cinéma marocain. Celui-ci a su contribuer au dialogue à propos de la question de la situation de la femme, des années de plomb, de la superstition, de l’émigration clandestine….
Le cinéma peut refléter notre image non en tant que transposition du réel mais comme un traitement de la réalité tout en suggérant des axes de réflexion qui pourraient contribuer au devenir de notre société, de nous-mêmes.


Cherqui AMEUR
Samedi 4 Juillet 2009

Lu 227 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs