Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le chewing-gum fait-il maigrir ?




Entre idées reçues et vérités, le chewing-gum fait beaucoup parler de lui ! Faites notre quiz et devenez incollable sur le chewing-gum.
Le chewing-gum favorise la perte de poids
Vrai.
La mastication diminue la sensation de faim et donc le phénomène de grignotage. Il aide aussi à manger moins pendant les repas (36 calories par jour en moins). Enfin, mâcher c’est dépenser de l’énergie ! Pour autant le chewing-gum ne coupe pas l’appétit.
A noter que nous sommes le deuxième pays consommateur mondial de chewing-gum avec 490 g par personne et par an. Les 3/4 des chewing-gums vendus sont parfumés à la menthe. Devant l’hexagone, on trouve sans surprise, les Etats-Unis.
Le chewing-gum provoque des troubles intestinaux
Faux.
Ballonnement, diarrhée : les chewing-gums sont accusés de tous les maux. Pourtant, les polyols qui seraient responsables de ce trouble devraient être absorbés en quantité énorme (100 gommes par jour !) pour induire de telles conséquences ! Mâchez donc sans crainte car il aide même à calmer les remontées gastriques : la sécrétion de salive entraînée par la mastication accélère en effet la digestion.
Mâcher de la gomme constitue donc un bon moyen de soigner ce maux très invalidant, en particulier pendant la grossesse ! Surtout qu’il n’existe aucune contre-indication à mâcher du chewing-gum en étant enceinte.
Le chewing-gum aux édulcorants entretient l’envie de sucre
Faux.
Une étude récente prouve même que mâcher du chewing-gum diminue la consommation de collations riches en sucre. Quand bien même, si l’organisme compensait cette diminution énergétique, il a été démontré que globalement l’utilisation de produit « sans sucre » favorisait un meilleur équilibre alimentaire.
Mâcher du chewing-gum protège des caries

Vrai.
Mâcher augmente la production de salive qui contient des aliments anti-bactériens. La salive joue aussi un rôle dans l’élimination des résidus alimentaires. Bref, elle empêche la plaque dentaire de se former. L’acidité buccale diminue et avec elle le risque de développer des caries.
Les Grecs mâchaient déjà du chewing-gum

Faux, mais…
Le chewing est apparu à la fin du XIXème siècle et est arrivé en France (directement importé par l’armée américaine) pendant la première guerre mondiale, avant de se populariser pendant les années 40. En revanche, le fait de mastiquer pour procurer un bien-être existe depuis des millénaires ! Les Grecs et les Indiens d’Amazonie notamment s’adonnaient déjà à cette activité. 

Katrin Acou-Bouaziz (TOPSANTE)
Jeudi 6 Août 2009

Lu 1023 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs