Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le cerveau dévoile quelques-uns de ses mystères




En étudiant les cerveaux de souris, des chercheurs anglais ont développé une nouvelle technique pour comprendre et cartographier les connexions et fonctions des cellules nerveuses.
C'est un pas de plus dans la compréhension de la complexité de notre cerveau. Pour la première fois, des chercheurs de l'University College de Londres au Royaume-Uni sont parvenus à mettre au point une technique permettant d'en apprendre plus sur la fonction des neurones ainsi que la manière dont ils sont connectés. Si l'expérience a été conduite sur des souris, elle pourrait aussi permettre de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau humain. Publiées dimanche dans la revue Nature, ces recherches font partie d'un domaine émergeant des neurosciences baptisé "connectomique". Son but est de cartographier avec précision les connexions cérébrales, plus connues sous le nom de synapses dont le nombre est estimé à près de 150 billions.
"Comment pouvons-nous nous représenter le fonctionnement du circuit neural du cerveau ? Nous devons d'abord comprendre le fonctionnement de chaque neurone et découvrir à quelles autres cellules nerveuses celui-ci est connecté", a déclaré à Reuters le Dr Tom Mrsic-Flogel qui a conduit l'étude. Ainsi, les chercheurs ont utilisé de l'imagerie haute résolution pour étudier le cortex visuel des souris et détecter quel neurone répondait à quel stimulus. Ils ont ensuite appliqué des petits courants électriques aux neurones pour voir quelles autres cellules répondaient et lesquelles étaient synaptiquement connectées. En répétant la technique plusieurs fois, les scientifiques ont alors pu tracer la fonction et les connexions de centaines de cellules nerveuses du cortex visuel.
"Nous sommes sur le point de démêler la complexité du cerveau. Une fois que nous aurons compris la fonction et la connectivité des cellules nerveuses couvrant différentes couches du cerveau, nous pourrons commencer à développer une simulation d'ordinateur de comment cet organe remarquable fonctionne", a expliqué le Dr Mrsic-Flogel. Il faudra néanmoins aux chercheurs plusieurs années et des ordinateurs puissants pour mettre au point cette simulation. "Cette importante étude est l'un des outils clés qui aidera les neuroscientifiques à naviguer et enquêter sur le "paysage" du cerveau", a précisé à Reuters John Wiliams, spécialiste en neurosciences au Wellcome Trust medical charity de Londres. Grâce à de telles recherches, les scientifiques espèrent comprendre comment les pensées et les perceptions sont créées dans le cerveau et comment ces fonctions peuvent dégénérer dans des maladies telles qu'Alzheimer, la schizophrénie ou les AVC.


Maxisciences
Jeudi 14 Avril 2011

Lu 262 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs