Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le cèdre de l'Atlas ajouté au Réseau mondial des réserves de biosphère

Cet arbre d'allure majestueuse vit dans les zones montagneuses




Le cèdre de l'Atlas ajouté au Réseau mondial des réserves de biosphère
Le Cèdre de l'Atlas (Cedrus atlantica, synonyme Cedrus libani subsp. atlantica1) a été ajouté au Réseau mondial des réserves de biosphère, a indiqué dimanche l'UNESCO.
Le Conseil international de coordination du Programme de l'UNESCO sur l'Homme et la biosphère (MAB, Man and the Biosphere), réuni à Lima du 18 au 19 mars, a ajouté 20 nouveaux sites au Réseau mondial des réserves de biosphère, a souligné l'organisation onusienne dans un communiqué, précisant que parmi ces sites figure le Cèdre de l'Atlas.
Cette réserve de biosphère, qui se situe au centre du massif de l'Atlas, abrite le majestueux cèdre de l'Atlas et concentre près de 75% de la population mondiale de cet arbre, rappelle le communiqué, notant que cette partie du massif de l'Atlas est riche en écosystèmes.
Son point culminant, qui atteint 3.700 mètres, offre à la région des ressources en eau d'une importance vitale, a précisé l'UNESCO, ajoutant que la plantation de fruitiers, l'agriculture moderne et les activités touristiques, qui ont succédé à une tradition pastorale semi-nomade exclusive, exercent une forte pression sur les ressources en eau.
L'UNESCO a aussi indiqué que la culture locale, riche, représente un bastion majeur de la culture berbère, rapporte la MAP.
Lors de la réunion de Lima, le Conseil a également approuvé neuf extensions de réserves de biosphère. Suite au retrait de deux sites à la demande de l'Autriche, le nombre total de sites est de 669, dont 16 sites transfrontaliers, répartis dans 120 pays, précise le communiqué.
Le Programme sur l'Homme et la biosphère, créé par l'UNESCO au début des années 1970, est un programme scientifique intergouvernemental visant à améliorer les relations entre les habitants de la planète et leur environnement naturel au niveau mondial.
Les réserves de biosphère sont des sites d'apprentissage pour le développement durable destinés à concilier la conservation de la biodiversité et l'utilisation durable des ressources naturelles.
Les nouvelles réserves sont désignées chaque année par le Conseil international de coordination du programme composé des représentants élus de 34 Etats membres de l'UNESCO.
Pour rappel, le Cèdre de l'Atlas est une espèce d'arbres conifères de la famille des Pinaceae, originaire de l'Atlas, massif montagneux d'Afrique du Nord. Dans son aire naturelle, au Maroc et en Algérie, elle est considérée comme en danger par l'UICN. Arbre majestueux, il a été planté dans de nombreux parcs.

Mercredi 23 Mars 2016

Lu 910 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs