Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le capital sympathie de Said Senhaji toujours intact auprès de son public

Victime de «sextorsion», le chanteur demande que ses enfants soient épargnés




L’artiste avait payé afin que la vidéo ne sorte pas… et pourtant

C’est le cœur lourd et l’âme brisée que le célèbre chanteur Said Senhaji s’exprime dans une vidéo, publiée sur sa page Facebook, pour dénoncer la tentative de «sextorsion» qu’il dit avoir subie. La star du chaâbi s’est dite victime de «chantage», et a appelé celui ou celle qui a «filmé ces images» à «rendre des comptes». Pour ceux qui ne le savent pas encore, l’artiste est aperçu nu dans une courte vidéo, diffusée, malgré lui, il y a quelques jours, et largement relayée par les réseaux sociaux. «80% du contenu de la vidéo est fabriqué», a expliqué Said Senhaji sans pour autant contester l’authenticité de la vidéo. «L’hôtel où j’étais, les amis qui m’accompagnaient (...), je ne sais pas où et comment cela s’est produit», a-t-il ajouté, affirmant que ces images dataient de dix ans et qu’il avait «déjà payé» de l’argent pour étouffer l’affaire. «Le chantage dont je suis victime pourrait atteindre n’importe quel artiste», a-t-il mis en garde, demandant «pardon» à tous les Marocains et que ses enfants soient «épargnés». «Je vous demande pardon. J’ai deux filles adolescentes, âgées de 12 et 15 ans. J’ai peur pour elles. Je n’en peux plus du chantage et je ne suis pas ici pour clamer mon innocence», a conclu Senhaji, manifestement très affecté.
Après ce message émouvant, de nombreux internautes n’ont pas tardé à exprimer leur soutien et leur solidarité avec le chanteur. Des groupes Facebook ont rapidement été créés où l’on peut voir des photos du chanteur populaire accompagnées de la légende: «Nous sommes tous Senhaji». «L’artiste est victime de chantage et cela peut arriver à tout le monde. Soyez cléments», commente une internaute. «J’ai toujours respecté Said Senhaji et je continue à le respecter. Ce qui lui arrive est l’œuvre de gens sans scrupules qui veulent nuire à son image par tous les moyens», lance un autre internaute qui appelle également les Marocains à épargner les enfants de l’artiste qui risquent d’être «psychologiquement détruits», dit-il. En plus des internautes, nombre d’artistes marocains ont apporté leur soutien à Senhaji, notamment le chanteur Mous Maher. Dans un message publié sur Facebook, ce dernier a tenu à exprimer sa vision des choses : «Il ne s’agit là certainement que d’un coup monté de toutes pièces. Un complot bien réfléchi et bien préparé. Les responsables paieront, tôt ou tard, le prix fort», a-t-il écrit. Même élan de solidarité de l’autre chanteur de chaâbi, Adil El Miloudi et du manager de Said Senhaji, Imad Najlani qui qualifient les maîtres-chanteurs de «mafia bien organisée qui vise à anéantir le chanteur populaire aimé de tous».
Notons, par ailleurs, qu’en évoquant l’affaire de Said Senhaji, l’Agence France Presse (AFP) rappelle que suite au développement d’Internet, la «sextorsion» est devenue un juteux business, ces dernières années au Maroc, avec des arnaques visant les internautes, marocains ou étrangers, souvent appâtés et qui se laissent filmer dans des situations compromettantes. «Les autorités tentent d’endiguer ce phénomène, et les enquêtes et arrestations effectuées ont montré que la plupart des responsables sont originaires de Oued Zem, souvent citée comme la capitale de la sextorsion», lit-on dans une dépêche de l’AFP.

Mehdi Ouassat
Samedi 12 Novembre 2016

Lu 1563 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs