Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le bonheur d’être bachelier

Les élèves ont hâte de couper le cordon ombilical




Le bonheur d’être bachelier
«Le bonheur de se sentir plus libre, de faire ce qu’on veut … ». Des propos qui reviennent souvent dans la bouche des futurs bacheliers. En effet, la perspective d'une plus grande liberté est l'une des principales raisons pour lesquelles les lycéens veulent réussir l'examen du bac. Emplois de temps plus « flexibles », gestion personnelle des cours et cerise sur le gâteau, pour certains, le départ de la maison familiale. Une façon de couper le cordon ombilical. Si cette alternative ravit les jeunes, elle n’est pas toujours du goût des parents. 
En somme, le bac est le passage obligé pour accéder à l’indépendance à laquelle aspirent nos jeunes comme le confirme Réda fraîchement diplômé. «Pour moi, le passage du lycée à l’université sera très marqué puisque je vais devoir poursuivre mes études en France. Une façon d’alléger le joug de mes parents ». « Je ne risque plus d’être traitée comme un bébé», affirme pour sa part Sara qui quitte également le cocon familial ». Avant d’ajouter :  « Je me sens déjà responsable de ma vie ». Ce qui est loin de rassurer sa maman qui a tout le mal du monde à réaliser que sa fille s’apprête à voler de ses propres ailes. « Sincèrement j’aurais tant souhaité que Sara reste avec nous, car je ne la sens pas prête à s’assumer toute seule ». Même son de cloche chez ce papa-poule «Certes, je suis très fier de mon fils, mais il est tellement irresponsable… ». Mais les enfants ne l’entendent pas de cette oreille et réclament à cor et à cri plus d’autonomie. Comme l’expliquent les pédagogues, «l'apprentissage de l'autonomie est un moment clé de l’éducation d’un jeune enfant. Un moment, ou plutôt une démarche qu’on initie dès la sortie du berceau. Couper le cordon, c'est donner à son enfant toute la force dont il a besoin pour se débrouiller seul. Et si les parents ont parfois du mal à lâcher prise, c'est pourtant en devenant autonome qu'on devient grand ». 
Si certains élèves ne motivent pas leur volonté de partir du foyer parental par un quelconque conflit avec les parents, d'autres par contre voient dans le baccalauréat un moyen d'apaiser les dissensions. C’est le cas de Hicham, ravi de mettre un peu de distance entre ses parents et lui : «Je les ai tout le temps sur le dos surtout maman. Rien de ce que je fais ne trouve grâce à ses yeux. Et c’est une source constante de conflits ». Selon lui, le fait de vivre loin de ses parents les conciliera davantage. «Ils ne me crieront pas dessus, les rares fois qu’on se retrouvera. Au contraire les retrouvailles seront très attendues», explique-t-il avant d’ajouter : «L’exemple de mon frère aîné est très édifiant dans ce sens ». 
Loin de toutes les illusions et de tous les rêves d’un avenir meilleur que procurerait le bac, Laila qui a déjà investi le monde du travail, se souvient amèrement de cette période : « J’ai voulu trop tôt jouer aux adultes. «Mon bac en poche, j’ai dû me retrouver livrée à moi-même. Loin du regard de mes parents, j’ai malheureusement fait de mauvais choix, de mauvaises rencontres, tant et si bien que j’ai raté ma première année. Mais c’est une expérience qui m’a beaucoup servi par la suite ».  

Nezha Mounir
Jeudi 17 Juillet 2014

Lu 871 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs