Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le binôme «langues et médias» en colloque international à Ouarzazate




La langue utilisée par les médias a toujours suscité un intérêt particulier chez les linguistes et autres spécialistes des sciences humaines et sociales. Cette fois, elle fait même l’objet d’un colloque international initié, du 12 au 14 mai courant, par la Faculté polydisciplinaire d’Ouarzazate. Dans un monde multilingue, les pratiques langagières des différents supports médiatiques, surtout lorsqu’elles sont accompagnées d’images, affectent plusieurs niveaux de réception. Les influences, les impacts et les répercussions de toutes sortes d’interférences s’associent pour façonner un certain comportement des individus et des groupes. Des linguistes et des journalistes, en provenance d’Algérie, Sénégal, Italie, Royaume-Uni, Malaisie, Egypte, Canada, et bien évidemment du Maroc, se pencheront ainsi sur cette question qui sera abordée sous différentes approches.
Dans le contexte de la globalisation et du multiculturalisme, où les marchés des langues et des médias sont marqués par le rapport dominant/dominé, supérieur/inférieur, les frontières sociolinguistiques, culturelles et politiques sont revues et réévaluées. Le phénomène du contact/conflit linguistique intervient et s’impose. Les journalistes arguent que le champ de leur intervention impose un certain comportement linguistique, un certain style et une compréhension de la langue au service de l’information. Alors que beaucoup de linguistes estiment que les journalistes sont responsables de l’altération du niveau soutenu des langues, en faisant prévaloir un niveau linguistique assez bas. Cette question interpelle ainsi les politiques, le statut et la forme des langues et des médias (cinéma, presse, Internet, radios) dans la société d’aujourd’hui. Ainsi, la Méditerranée peut être considérée comme le lieu où cette situation est plus présente et où langues, médias et cultures se rencontrent, se rejoignent, se complètent et se re/construisent.
L’objectif de cette manifestation  s’inscrit dans un cadre pluridisciplinaire et transversal. Il invite les disciplines des sciences humaines et sociales, notamment les sciences du langage,  l’analyse des discours,  les sciences de l’information et de la communication, la sociologie et  l’anthropologie à mettre en valeur les travaux s’interrogeant sur les langues dans les médias et les langues des médias, leur statut et leur contribution à l’évolution des formes, des sens, des textes, des discours et des cultures, l’interaction verbale et son impact sur  la réception et la communication politico-médiatique et interculturelle, le discours médiatique et  la dimension multiculturelle et multimodale, les représentations sociolinguistiques, le phénomène des stéréotypages, les rapports de contact et de conflit, genre et identité.

J-C
Lundi 10 Mai 2010

Lu 291 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs