Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le bilan provisoire du séisme s'est alourdi

Spectacle de désolation dans les trois régions touchées connues pour leur patrimoine architectural historique




Le tremblement de terre, qui a frappé le centre de l'Italie aux premières heures de mercredi, a fait 247 morts, selon un nouveau bilan communiqué jeudi matin par les autorités régionales italiennes alors que les équipes de secours continuaient de s'activer dans les décombres de la catastrophe.
Le nombre de tués a été revu à la hausse par les services de la protection civile mercredi soir passant de 159 à près de 250. Le nouveau décompte établi par les autorités locales porte à 190 le nombre de morts dans la province de Rieti et à 57 celui de la province d'Ascoli Piceno.
Le séisme d'une magnitude de 6,2 a frappé cette région du centre de la péninsule italienne aux premières heures de la journée de mercredi alors que la population était endormie. La secousse a été ressentie jusqu'à Bologne au Nord et jusqu'à Naples au Sud, deux villes situées à plus de 220 km de l'épicentre.
Au lever du jour jeudi, les habitants de la région ont pu éprouver de nouvelles répliques du tremblement de terre, dont deux qui ont été signalées avec des intensités respectives de 5,4 et de 5,1.
Des responsables locaux ont estimé que le bilan n'était que provisoire et qu'il était probable qu'il risquait de s'aggraver et dépasser celui du séisme qui avait touché la région de L'Aquila en 2009 faisant plus de 300 morts.
Au moins 368 personnes ont été blessées et évacuées vers des hôpitaux, selon une estimation fournie mercredi soir par le président du Conseil Matteo Renzi.
Un hôtel qui s'est effondré dans la localité d'Amatrice comptait environ 70 résidents et seuls sept corps ont été retrouvés pour l'instant, a indiqué le maire de la ville.
Les secouristes ont travaillé à la lampe-torche tout au long de la nuit pour retrouver des survivants et une fillette a été sortie vivante des décombres sous lesquelles elle a passé 17 heures à Pescara del Tronto.
Dans le village d'Accumoli, une famille de quatre personnes dont deux enfants âgés de huit et neuf ans a été ensevelie dans sa maison.
Le gouvernement de Matteo Renzi doit se réunir jeudi pour décider les mesures à prendre en faveur des communes touchées par la catastrophe.
Des photos aériennes d'Amatrice, considéré comme l'un des plus beaux villages historiques d'Italie, montraient un spectacle de désolation et de bâtiments effondrés. Les services de la protection civile ont indiqué tenter d'établir combien de personnes résidaient dans un hôtel local en cette période touristique.
Les villages les plus durement touchés font partie de la région du Lazio et des Marches mais l'Ombrie voisine a également subi des dommages. Ces trois régions sont connues pour leur patrimoine architectural historique.

Vendredi 26 Août 2016

Lu 674 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs