Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le bilan des attentats de Bruxelles s'alourdit

Trois nouvelles inculpations pour appartenance terroriste




Les attentats du 22 mars à Bruxelles ont fait au moins 35 morts, selon un nouveau bilan annoncé lundi par les autorités.
Selon des responsables s'exprimant au centre de crise belge, 31 victimes ont été retrouvées mortes à l'aéroport et dans le métro de la capitale belge et quatre ont succombé des suites de leurs blessures à l'hôpital.
Les trois kamikazes (deux à l'aéroport de Bruxelles-Zaventem et un à la station de métro Maelbeek), dont les corps ont également été identifiés, ne sont pas comptabilisés dans ce bilan.
Le bilan précédent avait fait état de 31 morts, mais ne tenait pas compte des personnes décédées à l'hôpital.
Sur les 31 victimes retrouvées sur les scènes de crime, 28 ont pu être identifiées (15 sont mortes à l'aéroport et 13 dans le métro). "Trois familles attendent toujours des nouvelles", des analyses ADN étant en cours, a déclaré à la presse Ine Van Wymersch, porte-parole du parquet de Bruxelles.
Toujours parmi ces 28 personnes décédées sur place et identifiées, le centre de crise avait dit dimanche soir avoir recensé 16 Belges et 12 ressortissants étrangers de nationalités américaine, néerlandaise, suédoise, allemande, française, chinoise, italienne et britannique. Les attentats ont également fait 340 blessés, de nationalité belge ou de 19 autres pays.
Par ailleurs, ce journaliste militant est-il un recruteur pour le jihad et un poseur de bombe? Le profil de Fayçal Cheffou reste flou même si les enquêteurs soupçonnent le seul inculpé des attentats de Bruxelles d'être le troisième homme de l'attaque contre l'aéroport.
Si cette "hypothèse" des enquêteurs se confirme, Fayçal Cheffou, inculpé notamment "d'assassinats terroristes" et écroué, serait donc "l'homme au chapeau" repéré par les caméras de surveillance de l'aéroport de Bruxelles-Zaventem.
Chapeau sombre, veste claire sur une chemise bleu ciel et grosses lunettes de vue, ce suspect recherché depuis les tueries de mardi apparaît sur la droite de la photo qui a fait le tour du monde, en train de pousser son bagage sur un chariot. A ses côtés, les deux kamikazes identifiés, Najim Laachraoui et Ibrahim El Bakraoui, qui se sont fait exploser une minute avant 08H00.
Arrivé avec eux en taxi, "l'homme au chapeau" a "déposé un grand sac" qui contenait "la charge explosive la plus importante" avant de quitter les lieux, selon les enquêteurs. La police a rapidement émis un avis de recherche avec sa photo.
Or le chauffeur de taxi qui les a déposés à l'aéroport a reconnu Fayçal Cheffou comme étant le troisième homme, selon des médias belges, et des analyses sont en cours pour tenter de confirmer ou infirmer cette identification.
La police a donc pris Cheffou en filature et l'a interpellé jeudi alors qu'il passait en voiture... devant le parquet fédéral belge, non loin de son domicile.
Car le principal suspect encore vivant des attentats les plus meurtriers depuis 1945 dans le royaume habite dans un quartier paisible à un jet de pierre des institutions européennes.
Ses voisins le décrivent comme quelqu'un de "très gentil" et "discret". A l'entrée de son immeuble Art nouveau figure bien son nom sur la sonnette, écrit à la main. Mais personne ne répond.
Cheffou, 30 ans, se présente comme "journaliste indépendant". Il apparaît dans une vidéo postée mi-2014 sur internet et intitulée "Les musulmans privés de nourriture dans une prison pour réfugiés". Il y intervient, micro en main, cheveux rasés et barbe finement taillée, devant un centre de rétention pour migrants pour accuser l'administration de servir des repas en dehors des horaires permettant aux musulmans de manger pendant le Ramadan.

Mardi 29 Mars 2016

Lu 840 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs