Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le bilan de l'émeute au Xinjiang s'alourdit à 35 morts

La Chine qualifie le soulèvement d’actes terroristes




Le bilan de l'émeute au Xinjiang s'alourdit à 35 morts
Le bilan de l'un des plus sanglants affrontements survenus dernièrement au Xinjiang, l'immense région du nord-ouest chinois à dominante musulmane, s'est alourdi de 27 à 35 morts, a annoncé vendredi l'agence officielle Chine Nouvelle.
Ce nouveau bilan intervient dans un contexte de tension particulière à l'approche, la semaine prochaine, de l'anniversaire des pires émeutes mettant aux prises en 2009 Chinois de souche et Ouïghours, la population turcophone locale, dans la capitale régionale, Urumqi, qui avaient fait environ 200 morts.
L'agence Chine Nouvelle a qualifié de "terroristes" les incidents de mercredi, quand une foule d'émeutiers armés de couteaux, selon l'agence, a attaqué à l'aube les postes de police et les bâtiments officiels de la petite ville de Lukqiu, distante de quelque 250 km au sud-est d'Urumqi et à environ 3.000 km à l'ouest de Pékin.
L'agence officielle a révisé à la hausse un précédent bilan de 27 morts, faisant état désormais de 35 tués, dont 11 émeutiers abattus par les policiers et 24 autres personnes, parmi lesquelles deux policiers.
Le précédent bilan faisait état de neuf policiers et vigiles tués.
"Parmi les victimes, 16 faisaient partie du groupe ethnique ouïghour", a affirmé l'agence, précisant que 21 policiers et civils avaient été blessés et que quatre émeutiers blessés avaient été capturés sur place.
Pour sa part, le quotidien officiel Global Times a indiqué que "les assaillants étaient surtout des Ouïghours et visaient principalement des policiers ouïghours. Les victimes Hans (de souche chinoise, ndlr) étaient toutes des ouvriers migrants travaillant sur un chantier". Le quotidien officiel a indiqué que son reporter envoyé sur place n'avait pu se rendre dans la ville de Lukqun.
Une équipe de l'AFP a également été stoppée par des policiers sur la route à l'approche de la ville.
De son côté, le service en ouïghour et en anglais de la radio Free Asia, basée aux Etats-Unis, a rapporté jeudi soir un bilan plus lourd encore de 46 morts, dont 11 émeutiers, citant des responsables et des habitants sur place.

AFP
Samedi 29 Juin 2013

Lu 99 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs