Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le WAC s’est emmêlé les pinceaux en Coupe de la CAF: Troussier pressenti aux commandes des Rouges




Le WAC s’est emmêlé les pinceaux en Coupe de la CAF: Troussier pressenti aux commandes des Rouges
Le Wydad a compromis au plus haut point ses chances de qualification pour le stade des demi-finales de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF). En accueillant, samedi au Complexe sportif Mohammed V à Casablanca, l’équipe malienne de Djoliba pour le compte de la quatrième journée du groupe «B», les Rouges ont été défaits sur la marque de deux buts à un.
Ce fut un petit Wydad auquel le public a eu droit : une formation complètement à côté de la plaque avec une arrière-garde atone, un milieu de terrain manquant d’inspiration et une ligne d’attaque qui laisse beaucoup à désirer. Lamyaghri a pu tirer son épingle du jeu en sortant quelques parades, au moment où le meilleur wydadi du moment Yassine Lakhal s’est blessé d’entrée.
Les Maliens n’espéraient pas plus pour s’offrir un adversaire qui ne fut que l’ombre de lui-même, sous la houlette d’un coach espagnol, Benito Floro, plus que jamais sur un siège éjectable. D’ailleurs, la présence de Philippe Troussier dans les gradins n’est pas fortuite et plusieurs sources proches du WAC l’annoncent comme le prochain entraîneur des Rouge et Blanc. Le public du WAC s’en est pris à Floro, le comparant à Eric Gerets. Deux gars gracieusement payés pour rien en retour.
L’équipe de Djoliba n’a pas tardé à trouver le chemin des filets dès la 11ème minute du jeu grâce à une réalisation d’Alou Bakayoko, mais les Casablancais ont pu remettre les pendules à l’heure à la 25ème mn sur un coup de pied arrêté d’Abderrazak Lemnasfi.
Les Wydadis se sont créé de réelles occasions en seconde période, mais Nejdi, Issen et Lahouasli avaient pour mission de les rater. Au grand bonheur de Djoliba qui a réussi à tuer le match au temps additionnel (92ème mn) par l’entremise de Bangoura.
Une défaite lourde de conséquences pour le WAC, cancre du service par excellence de la poule avec deux petits points au compteur. Lors de la phase aller, les Rouges ont fait dans le nul, un à l’extérieur contre les Congolais de l’AC.Léopards (1-1) et un autre à domicile face au Stade Malien (1-1), en plus d’une défaite à Bamako devant ce même Djoliba (2-1) qui mène le bal avec 10 points et qui est d’ores et déjà qualifié pour le dernier carré de cette C2 continentale.
Le WAC, lui, est dans une mauvaise posture et doit gagner ses deux prochains matches (contre l’AC.Léopards à Casablanca entre le 5 et le 7 octobre et face au Stade Malien à Bamako entre le 19 et le 21 dudit mois) pour espérer décrocher le ticket des demi-finales de cette épreuve dont les deux derniers tenants du titre sont le FUS en 2010 et le MAS en 2011.
A rappeler que l’autre match de cette poule devait opposer hier l’AC.Léopards au Stade Malien. Dans le groupe «A», le club soudanais d’Al Hilal a surclassé son homologue congolais d’Inter Clube par 3 à 0, alors que l’autre explication cent pour cent soudanaise entre Ahly Shandy et Al Merrekh devait se jouer hier dimanche.


MOHAMED BOUARAB
Lundi 17 Septembre 2012

Lu 631 fois

Nouveau commentaire :

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Invité | Expresso | En toute Libé | L'info









Publicité

Pour vos Publicités sur le site
contactez admin@libe.ma