Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le WAC lentement mais sûrement se fraye un chemin vers le sacre

Rien ne va plus pour le KAC battu at-home par le CRA




En allant s’imposer du plus petit des scores sur la verdoyante pelouse d’Ibn Batouta à Tanger devant l’IRT, dimanche après-midi, le Wydad a fait un grand pas vers le sacre. En effet de cette précieuse victoire, le WAC a réussi à maintenir sa confortable avance de cinq longueurs sur son principal rival, son dauphin le DHJ, vainqueur difficile de l’ASFAR (2-1) en lever de rideau de cette 26ème journée de la Botola Pro D1 et de huit points sur son meilleur ennemi le Raja, large gagnant du MAT (4-0) samedi. Il est comme qui dirait que les efforts des deux poursuivants ont le goût du coup d’épée dans l’eau.
Une fois de plus, son succès le WAC le doit à sa légion africaine et plus précisément à son Libérian William Jebor qui à la ‘’Messi’’ s’est permis au premier tiers de la partie, d’un coup franc des plus sublimes, les filets d’un Bada perplexe pour un premier retour sur les gazons cette saison. Le reste de la rencontre les Rouges l’ont récité en chœur sans la moindre fausse note. Normal quand on a un Houcine Ammouta à la baguette, sûr que cela ne badine pas. En tout cas, le WAC, d’une discipline tactique à toute épreuve, a su déjouer un IRT brouillon et en manque d’espace pour s’exprimer et avec un Mortada Fall seigneurial en défense mais pas que, les hommes de Simo eurent bien peu de chances de revenir sur le leader de plus en plus leader infaillible depuis qu’Ammouta est aux commandes. Depuis son arrivée, en onze matches, le bonhomme a fait gagner son équipe, huit fois et fait deux nuls. Cela étant, au regard de l’allant dégagé par les Rouges en cette fin de saison, on voit mal et le DHJ et le RCA, malgré leur bonne volonté, les contrarier dans leurs visées.
D’un tout autre ton, quoiqu’également véhément mais du côté pathétique de la chose, il semblerait que les carottes soient cuites du côté du KAC battu dans le sommet du bas (2-1) face au CRA, qui plus est était une rencontre à quatre points. Pourtant, les Gharbaouis étaient les premiers à la marque dans ce huis clos grâce notamment à leur Sénégalais de service, Aladji Mansour Ba qui, à la demi-heure de jeu pensait avoir fait l’essentiel. Mais c’était mal connaître les Rifains qui en fin de mi-temps et de suite au retour des vestiaires, prenaient l’avantage grâce à un doublé d’Abderrahim Makran pour s’envoler vers la victoire. Le KAC, du coup, en broie du pain noir tandis que son adversaire du jour prend le large. Les Kénitréens et les Marrakchis sont les grands perdants de cette journée puisque leurs principaux adversaires dans la lutte du sauve-qui-peut la JSKT et le CRA ont, de leurs victoires respectives, fait pour ainsi dire le trou à trois et quatre points d’écart.
Enfin et presque comptant pour beurre cette victoire en nocturne du FUS sur le CAK. Le FUS qui retrouve petit-à-petit son onze type peut désormais se consacrer aux échéances africaines fort d’un classement bien plus en phase avec son statut. Les Zayanis, par contre, même à huit points de la zone de relégation, n’ont toujours pas assuré leurs arrières.
A la prochaine !


Mohamed Jaouad Kanabi
Mardi 2 Mai 2017

Lu 470 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs