Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le WAC coule à domicile

Le hooliganisme a refait surface




Le WAC coule à domicile
Pour le compte de la 3ème journée du Championnat national de première division de football (Pro-Elite 1), le Wydad de Casablanca a affronté le Hassania d’Agadir  samedi au complexe  sportif Mohammed V à Casablanca. Cette rencontre s’est soldée sur le score de 2 à 1 en faveur du club soussi.
Cette confrontation a débuté sur les chapeaux de roues. Les deux équipes n’ont pas eu besoin d’un round d’observation pour appuyer sur le champignon, ce qui augurait d’une partie bien emballée.  La première mi-temps a vu la domination des Rouges. En effet, après plusieurs tentatives collectives, les locaux ont ouvert le score à la 14ème  minute par le Congolais Fabrice Ondama  sur un coup de tête.
Le WAC n’a pu préserver son avance, puisque les Gadiris ont égalisé sur un penalty, vivement contesté par les Wydadis. Matouni à la transformation a réussi à égaliser à la 42ème mn.
En seconde période, la différence de niveau constatée sur la pelouse se confirma encore plus. Les hommes de Talib ont failli à plusieurs reprises prendre l’avantage, mais ce sont les visiteurs qui ont réussi une deuxième fois à tromper la vigilance du gardien Nadir Lamyaghri, grâce à un but de Kouakou  Patrick à la 55ème  minute.
La défense des Rouge et Blanc ne doit s’en prendre qu’à elle même sur le deuxième but de Kouakou et les attaquants ont été incapables de revenir au score. Les deux coachs ont fait des changements et le rythme a baissé surtout du côté du HUSA.
Les Rouges ont tenté de remettre les pendules à l’heure, mais la défense du HUSA veillait au grain.
Les Wydadis  qui ont joué de mal chance, terminant la partie en infériorité numérique après l’expulsion au temps additionnel de Saïd Fettah, devront se refaire lors de leur prochaine sortie à Marrakech  pour affronter le nouveau promu, le KACM.
Quant aux protégés de Mustapha Madih, ils signent leur deuxième victoire de la saison, contre une issue de parité.  A l’issue de cette rencontre, Madih a déclaré que le problème réside dans l’irrégularité des joueurs marocains. Abderrahim Taleb, lui, s’en est pris à l’arbitrage de Bellout qui, aux yeux des Wydadis, n’a pas été à la hauteur.
Il convient de signaler que cette confrontation a connu de fâcheuses scènes de hooliganisme qui, une fois encore, ont gâché la fête.

Asmaâ Khindouf (Stagiaire)
Lundi 23 Septembre 2013

Lu 365 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs