Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le WAC cartonne en attendant les choses sérieuses






Ligue des champions



Le WAC a conforté au plus haut point ses chances de qualification au tour des huitièmes de finale de la Ligue africaine des clubs champions. En accueillant, samedi au Complexe sportif Mohammed V à Casablanca, la formation malgache de CNaPS Sport football, les Rouges ont honoré leur statut de favoris, scellant le sort de cette confrontation aller sur le score fleuve de 5 à 1.
Poussés par leur public, les Wydadis n’ont pas eu besoin du round d’observation en vue de débloquer la situation, trouvant la faille à quatre reprises dès la première demi-heure de jeu, suite aux doublés de Réda Hajhouj (2 et 29èmes mn) et d’Ismaïl Haddad (8 et 13èmes mn).
Avant la fin du first half, les visiteurs ont pu sauver la face, scorant un but grâce à un élément qui porte bien son nom, Jeannot Claude Bernard Vombela Sarivahy ; ce qui leur a donné un semblant de confiance qu’ils ont tâché d’exploiter à bon escient au cours de la seconde période.
Une deuxième mi-temps qui a vu les joueurs du WAC, laissant l’initiative aux Malgaches qui ont beau tenter mais sans pour autant une arrière-garde wydadie, à commencer par le keeper, Zouhir Laâroubi, qui a dû passer une soirée bien peinarde, le tout devant le regard du sélectionneur national Hervé Renard qui a eu droit à un bain de foule de la part des supporteurs wydadis.
S’il a plu des buts lors de la première mi-temps, à la seconde il a fallu attendre la 85ème minute de jeu pour que le désormais réserviste de luxe, Fabrice Ondama, ne déroge pas à la règle pour corser l’addition et offrir à ses partenaires, le 19 courant au stade Rabemanajara à Mahajanga, un match retour purement formel. Sauf surprise mais de taille.
Décidément, les choses sérieuses pour le WAC, tombeur au tour préliminaire du club nigérien d’AS Douanes, ne devront commencer qu’aux huitièmes de finale où il donnera le ton, en principe, au tenant du titre, TP Mazembe, qui a hérité au stade des seizièmes des Ethiopiens de Saint George, un adversaire largement dans ses cordes.
Hormis les Congolais du TP Mazembe, la Ligue des champions, édition 2016, est rehaussée par l’engagement de nombreuses grosses pointures, de la trempe, entre autres, des formations égyptiennes d’Al Ahly et du Zamalek, soudanaises d’Al Hilal et du Merreikh, ivoirienne de l’ASEC Mimosas, nigériane d’Enyimba ou encore tunisiennes du Club Africain et de l’Etoile Sportive du Sahel. Celle-ci devait affronter, hier au Grand stade d’Agadir, l’OCK deuxième représentant du football national dans cette C1 continentale.



 

Mohamed Bouarab
Lundi 14 Mars 2016

Lu 1177 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs