Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le WAC a payé cash le penalty inexistant accordé par l’arbitre


Zourak est tombé dans le piège de la compensation



Des supporteurs des Verts victimes d’un accident

Pluie de buts, 18 réalisations, à mettre à l’actif des  cinq matches disputés vendredi et samedi comptant pour la 11ème journée du championnat national de football, Botola Maroc Telecom D1. Une manche qui a vu le WAC concéder le nul pour la seconde fois de suite, ce qui a profité surtout au DHJ et au Raja, vainqueurs en déplacement. Le match qui n’avait de sommet que l’appellation entre le Wydad et l’IRT n’a pas tenu toutes ses promesses. Disputée au Grand stade de Marrakech devant des gradins vides, cette confrontation s’est soldée sur une issue de parité qui ne devrait pas arranger les affaires des Rouges trimbalés d’une ville à une autre faute de stade où pouvoir accueillir.
Les Tangérois ont entamé cette partie du bon pied, scorant en  deux temps dès le premier quart d’heure grâce aux inévitables Hamoudane et Mouaoui. Sauf que ce n’était que partie, car les Rouges n’ont pas tardé à revenir dans le match par l’entremise de William Jebbour (28 et 37èmes), sachant que le deuxième but du Libérien a été inscrit sur un penalty généreux sifflé par l’arbitre Adil Zourak.
Un penalty qui a coûté cher au Wydad, puisque ce même Zourak a tombé dans le piège de la compensation lors de la seconde période, privant les Casablancais de deux penaltys évidents ainsi que d’un but du réserviste Chikatara, refusé pour un hors-jeu imaginaire. Mais s’il y a un fait désolant qui a entaché cette rencontre, hormis l’accrochage de fin de match, c’est l’emportement du joueur de l’IRT Bakr El Hilal, expulsé du banc de touche après avoir été relevé. Auteur d’un geste obscène et d’un bras d’honneur envers le public, l’ex-milieu du WAC risque plus d’un match de suspension, ce qui ne devrait pas plaire aux dirigeants et au staff technique tangérois. 
Le WAC, qui compte désormais 3 nuls contre 7 victoires et un match en moins face à la RSB, reste tout de même leader avec 24 points, soit trois longueurs d’avance sur le DHJ qui a réussi un joli coup après s’être imposé, vendredi, en dehors de ses bases aux dépens de l’AS FAR. Pourtant, les Militaires avaient démarré cette partie pied au plancher, menant au score par 2 à 0, grâce à Chakir sur penalty et El Youssfi respectivement aux 30 et 36èmes minutes.    Piqués au vif, les Jdidis se sont ressaisis de la plus belle des manières, renversant la tendance suite aux réalisations de Bassiriki Ouattara (43è), Walid Azaro (75è), Hamid Ahaddad (85è) et Adnane El Ouardy (90è+1).
Tout comme le Difaa, le Raja est en droit de se targuer de sa parfaite opération après avoir surclassé à Tétouan le MAT par 1 à 0, but de Lema Mabidi à la 75ème mn.
Une victoire qui tombe à pic après que les joueurs ont reçu leurs dus, ce qui devrait apaiser les tensions dans l’espoir d’un règlement définitif d’une situation de crise qui n’a fait que trop durer sans pour autant affecter les résultats positifs du club. Bouffée d’oxygène pour le FUS qui a eu raison à Khénifra du CAK par 3 à 1. Les champions sortants, sous pression, n’ont pas manqué de se dépenser à fond, déclenchant d’entrée le compteur buts par l’intermédiaire d’Abdeslam Benjelloun, avant que Fouzir ne réussisse le doublé à la demi-heure de jeu et à cinq minutes de la fin du temps réglementaire. Quant au but des Khénifris, il a été l’œuvre de Brahim Largo (7è).
Carton plein de la RSB qui a battu la JSKT par 3 à 0, buts d’Ayoub Chorti (8è), Gomo Onduku (76è) et Rachid Hosni (90è+4). Une victoire bonne pour le moral des Berkanis avant d’affronter mercredi le Wydad dans le cadre de la mise à jour du calendrier du championnat.
A noter que cette 11ème journée, acte ouvrant le bal du second tiers de l’exercice, devait se poursuivre hier avec la programmation des matches CRA-KAC, OCK-HUSA et KACM-OCS.




Trente-huit personnes ont été blessées à divers degrés dans un accident d'autocar transportant des supporters du Raja, survenu samedi soir, sur la route nationale à la sortie de Tétouan. Selon des sources concordantes, cet accident s'est produit, peu avant minuit, au niveau de la commune de Ain Lahcen (16 kilomètres de la ville de Tétouan), lorsque l'autocar transportant des supporters du Raja de retour à Casablanca s'est renversé en percutant un véhicule d'escorte des Forces auxiliaires. Les blessés, pour leur majorité des supporters du RCA qui avaient assisté au match ayant opposé samedi leur club et le Moghreb de Tétouan au titre de la 11ème journée de Botola Maroc Télécom D1 de football, ont été transférés à l'hôpital régional Saniat Rmel pour recevoir les soins nécessaires. Selon une source médicale, la majorité des blessés ont reçu les soins nécessaires et quitté l'hôpital, à l'exception de deux cas qui sont soumis à des examens approfondis mais leur état n'inspire pas d'inquiétude.
 

Mohamed Bouarab
Lundi 5 Décembre 2016

Lu 884 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs