Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Venezuela élira son nouveau président à la mi-avril


Le clan Chavez reste tout désigné pour diriger le pays



Le Venezuela élira son nouveau président à la mi-avril
L'élection présidentielle provoquée par le décès d'Hugo Chavez aura lieu le dimanche 14 avril au Venezuela, a annoncé samedi la commission électorale.
La commission a annoncé sa décision au lendemain des obsèques du président vénézuélien, décédé mardi dernier d'un cancer. Le chef de l'Etat par intérim, Nicolas Maduro, désigné implicitement par Chavez comme son successeur, part favori du scrutin face à Henrique Capriles, le candidat de l'opposition de centre-droit, battu par le défunt président en octobre dernier et qui a annoncé samedi soir sa candidature.
La présidente de la commission, Tibisay Lucena, a indiqué que les postulants devaient faire acte de candidature avant lundi soir.
Nicolas Maduro, a prêté serment vendredi devant l'Assemblée nationale comme nouveau président par intérim après les obsèques du charismatique chef de l'Etat.
Nicolas Maduro qui s'était montré soucieux d'organiser au plus vite une nouvelle élection présidentielle a désigné Jorge Arreaza, gendre d'Hugo Chavez, au poste de vice-président.
La Cour suprême a déclaré vendredi que Nicolas Maduro, favori de l'élection présidentielle censée être organisée dans un délai de 30 jours, n'aurait pas besoin de démissionner de ses fonctions pour faire campagne.
L'opposition a réagi avec virulence à cette décision, accusant le gouvernement de piétiner la Constitution. Henrique Capriles, candidat de l'opposition à l'élection présidentielle du 7 octobre, a estimé que cette décision équivalait à une "fraude constitutionnelle".
Deux récents sondages donnaient une solide avance à Maduro. Le dernier en date, réalisé mi-février, le créditait de 46,4% des voix contre 34,3% au candidat de l'opposition Henrique Capriles, battu lors de la présidentielle d'octobre 2012.
Une foule immense et une trentaine de chefs d'Etat ont assisté vendredi aux obsèques solennelles d'Hugo Chavez à Caracas. En pleurs ou faisant le signe de croix, plus de deux millions de personnes se sont déjà recueillies devant la dépouille, qui restera exposée, sept jours supplémentaires.

Libé
Lundi 11 Mars 2013

Lu 191 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs