Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Trio Philipe Duchemin en concert à Rabat, Kenitra et Casablanca : Du jazz de haute volée au Maroc




Le Trio Philipe Duchemin en concert à Rabat, Kenitra et Casablanca : Du jazz de haute volée au Maroc
Tonicité, finesse et musicalité sont la marque de fabrique du Trio Philipe Duchemin. La formation de jazz est en tournée au Maroc à l’initiative de l’Institut français de Rabat, Kénitra et Casablanca.
Conduit par son leader charismatique et pianiste Philipe Duchemin, le trio donnera un concert lundi 4 mai prochain à la salle Gérard Philipe (Rabat, 20h), mercredi 6 à l’Espace Blazac (Kénitra, 19h) et jeudi 7 mai-Jazz sous le rocher – au Phare El Hank à Casablanca (21h).
Un jazz de haute volée. Voilà ce que propose l’Institut français en ce début de mai. Un moment privilégié pour les amateurs de jazz et musiques apaisantes dont on peut imaginer les bienfaits qu’il pourrait procurer aux  travailleurs. Qui célèbre ce mois-ci leur fête.
Composé des musiciens débordant de vitalité (Dano Haider à la guitare et Fabien Marcoz à la contrebasse), le Trio Duchemin incarne la grande tradition du trio jazz. Très apprécié des connaisseurs, il se distingue par des thèmes tels que le swing et une homogénéité qui ne laissent pas indifférent. Par sa verve et sa générosité communicative, la formation a réussi à enchanter bien des publics et s’imposer sur la scène internationale comme un groupe de référence, offrant aux spectateurs de bons moments de détente inoubliables.
La discographie du groupe se compose d’une dizaine d’albums dont « Magali chante Ella » (1999), «Three colors » (1998), « Three pieces » (1998), « Live » (1992), « Alizés »(1990), « For Oscar » (2004), «The best of a jazz pianist » (2005), « On the new Jersey Road»(2006) et «Dualité » sorti en 2008.  Natif de Toulouse en 1957, Philipe Duchemin que d’aucuns présentent comme le « Mister swing français » est un musicien autodidacte qui s’initie très tôt (9 ans) au piano classique avant de se tourner, à partir de 15 ans, vers le jazz. Et de s’essayer aux styles de ses aînés et idoles d’alors (Fats Waller, Erroll Garner, Oscar Peterson…) qui influenceront plus tard son répertoire et lui assureront une reconnaissance sans équivoque à l’échelle internationale. Que le pianiste appréciera lors des tournées et spectacles qu’il livre en France et à l’étranger (Europe, Afrique et Moyen-Orient).
Philipe Duchemin émerge sur la scène parisienne à partir des années 80 et donne des concerts un peu partout, notamment au New Morning, au Petit Opportun et à l'hôtel Méridien, entre autres. Un an plus tard, il participe à l'enregistrement du Middle Jazz Quartet, joue au Festival de la Grande Motte, d'Angers et du Mans. Il rejoint la formation « Jazz en liberté » en 1983, à la demande du célèbre batteur Kenny Clarke.
L’année suivante, il est nommé directeur musical de l'école de jazz du Centre Jacques Prévert au Mans ; et, l’année d’après enregistre un hommage à Count Basie auprès de Michel Attenoux, Joe Newman et Benny Powell.
Devenu chef d'orchestre de la chanteuse américaine Spanky Wilson, après avoir obtenu le diplôme d'Etat de professeur de jazz en 1986, il joue avec le prestigieux Lionel Hampton, enregistre les "Four Bones" de François Guin et se produit avec Ray Brown et Bob Mover.


Repères :
1991 : Enregistrement de deux CD "Alizés" qui bénéficient d'une excellente critique de la part des médias. Enregistre 2 CD, l'un avec Frank Wess et l'autre avec Wild Bill Davis.
1992 : Deuxième CD "Trio Live" distribué par Media7 qui permet à cette formation de se faire reconnaitre sur la plan international.
1994 : Troisième CD du Trio "Three Pieces" distribué par Night & Day.
1995 : Tournées de légende avec le "Tap Dancer" américain de Chuck Green.
1996 : Enregistrement du CD "Encore!", disque de travail réservé aux claquettistes.
1999 : Enregistrement avec la chanteuse Magali Léon de "Magali chante Ella"
2004 : Sortie du CD "For Oscar" en hommage à Oscar Peterson qui reprend la formule piano/guitare/contrebasse chère au Maître.
2005 : Enregistrement du CD "On the New Jersey road" aux Etats-Unis avec le vibraphoniste Dany Doriz.

ALAIN BOUITHY
Lundi 27 Avril 2009

Lu 380 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs