Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Tour de France compte ses premières victimes




Le Tour de France compte ses premières victimes
Six coureurs, dont le Suisse Fabian Cancellara, faisaient défaut dans le peloton du Tour de France qui est reparti mardi de la ville belge de Seraing pour l'étape des pavés au lendemain des chutes survenues sur la route sèche de Huy.
Quelles sont les principales victimes?
Dans un premier bilan médical, le Français William Bonnet, le premier à être tombé du côté d'Andenne à quelque 52 kilomètres de l'arrivée, semblait être le plus touché. Fracture d'une vertèbre cervicale, a précisé ensuite le Dr Guillaume de l'équipe FDJ. Avec nécessité d'une intervention chirurgicale rapide (mardi), dans un service de neurochirurgie en France, pour éviter toute conséquence neurologique.
Trois autres concurrents qui ont abandonné en cours d'étape souffrent de fractures (poignet pour Simon Gerrans, clavicule pour Dmitriy Kozontchuk) ou luxation (épaule pour Tom Dumoulin). Mais d'autres mauvaises nouvelles ont concerné des coureurs qui ont rallié l'arrivée: clavicule cassée pour le Sud-Africain Daryl Impey, deux vertèbres lombaires fracturées pour Fabian Cancellara. Les deux ont abandonné.
L'Australien Michael Matthews a été sévèrement touché lui aussi (traumatisme aux côtes). En quelques instants, par conséquent, l'équipe Orica a perdu l'essentiel de ses atouts avec l'abandon de deux coureurs (Gerrans, Impey) et la blessure de Matthews. Ses chances de gagner le contre-la-montre par équipes dimanche prochain en Bretagne, l'un des objectifs de la formation australienne, ont été réduites quasiment à néant.
Pourquoi cette chute a-t-elle eu d'aussi lourdes conséquences?
Les témoignages concordent: la chute principale s'est produite à allure rapide, entre 70 et 80 km/h. Sur une route sèche, large, rectiligne, sans piège apparent. Mais elle est survenue dans la première partie du peloton et a provoqué une hécatombe.
En 2012, un empilage encore plus massif avait eu lieu dans l'étape menant à Metz, là encore sur une ligne droite en légère descente. Treize coureurs avaient dû abandonner en raison de ces chutes, quatre en cours d'étape, huit autres le lendemain. A l'époque, Thomas Voeckler avait mis en cause les oreillettes. Cancellara, qui portait le maillot jaune (déjà) et avait échappé de peu à la chute, avait souligné, au contraire, l'effet bénéfique de ce système de transmission qui permet aux coureurs d'être avertis des dangers de la route.
Fabian Cancellara a-t-il un avenir sur le Tour?
Pour le Suisse, dans la partie finale de sa carrière à l'âge de 34 ans, la saison 2015 ressemble à un long tunnel seulement éclairé par le maillot jaune décroché dimanche soir sur la digue de Zélande. Mais la lueur s'est vite éteinte le lendemain à cause d'une nouvelle chute, la deuxième en moins de quatre mois.
En mars, le Bernois, deux vertèbres fracturées au GP E3, avait fait une croix sur les deux grandes classiques des pavés (Tour des Flandres, Paris-Roubaix) dont il est l'immuable favori. En juin, un virus l'avait affaibli avant qu'il redevienne "Spartacus" et étale sa force retrouvée en début de Tour. Troisième du contre-la-montre d'Utrecht, il avait pris la 3e place du sprint en Zélande pour endosser pour la 29e fois le maillot jaune.
Avant le départ de son 10e Tour, il avait confié: "Rien n'est encore décidé car on ne sait jamais en cyclisme, et l'an prochain c'est encore loin. J'ai pensé, oui, que ce pourrait être ma dernière participation, la dernière occasion d'arriver à Paris", rapporte l’AFP. Mais Cancellara, qui n'a plus terminé le Tour depuis 2011, s'est arrêté avant même de voir la France.

Mercredi 8 Juillet 2015

Lu 543 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs