Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Soudan malade de son président !




Le président Béchir ignorant le sort peu enviable de ses confrères arabes tels que Zine El Abidine de Tunisie, Moubarak d’Egypte, Kadhafi de Libye, Saleh du Yémen, veut, à l’instar de Bachar Al Assad de Syrie, utiliser la force pour réprimer le soulèvement populaire des Soudanais.
La population soudanaise, de plus en plus nombreuse sort dans la rue pour manifester contre le régime militaire de Béchir qui, depuis son accession au pouvoir il y a 23 ans, a plongé le Soudan dans une crise sociale et économique de plus en plus grave alors que le pays dispose d’importantes ressources. Le Soudan est considéré d’ailleurs comme le grenier de l’Afrique. Or, les richesses du pays ne profitent guère aux Soudanais. Elles sont utilisées par le régime en place pour se surarmer et se lancer dans des conflits qu’il a mal gérés et qui ont eu pour conséquence la division de ce vaste pays : Darfour, le Sud Soudan qui a déclaré son indépendance…D’autres parties du pays sont en rébellion ouverte contre le pouvoir central de Khartoum.
Cette situation ne semble guère inquiéter le président Béchir et son régime pourvu qu’il reste au pouvoir. Chose qui n’a pas échappé à la Communauté internationale qui a dénoncé les agissements du chef de l’Etat soudanais, notamment au Darfour. Ce qu’il lui a valu d’être poursuivi par la Cour internationale de justice pour crime contre l’humanité.
Décidément, les présidents arabes, dès qu’ils sont au pouvoir, ne veulent plus le lâcher et souhaitent, si c’est possible, le léguer à leur descendance. Pour cela, ils sont prêts à tout quitte à faire subir à leurs populations les pires sévices. Qu’à cela ne tienne ! Les populations arabes qui, jusqu’ici subissaient sans réagir, donnant l’impression d’accepter leur sort, ont décidé d’exprimer leur ras-le-bol et de se soulever affrontant les forces de répression par leur seule détermination.
Et c’est grâce à cette dernière que les populations arabes ont pu finalement s’imposer et provoquer la chute de régimes despotiques. D’autres sont en train de connaître le même sort.


Youssef BENZAHRA
Mercredi 8 Août 2012

Lu 201 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs