Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Sept national entame du mauvais pied le CAN de handball

Bouhaddioui impute la défaite face à l’Angola à des erreurs individuelles




Le Sept national entame du  mauvais pied le CAN de handball
Le Maroc a été battu par l’Angola sur le score de 29 à 23 (mi-temps: 13/15), lors de la première journée du Groupe B du tournoi masculin du Championnat d’Afrique des nations de handball (CAN-2014), qui s’est ouvert jeudi à Alger.
Tout au long de la première mi-temps, le Sept marocain, qui entre dans un cycle de rajeunissement, a tenu tête à une équipe angolaise bien en jambes et disposant d’individualités au-dessus de la moyenne.
Au retour des vestiaires, alors que le score était de 15 à 13 en faveur des Angolais, ces derniers vont exploiter comme il se doit les fautes d’approximation de la défense marocaine, moins vigilante, pour creuser l’écart.
Au fil des minutes, les hommes de Noureddine Bouhaddioui vont multiplier des erreurs techniques, particulièrement de mauvaises passes, qui ont facilité la tâche des adversaires toujours prêts à partir en contre pour faire mouche.
Le score aurait pu être plus lourd si ce n’est la bonne performance du jeune portier marocain Yassine Idrissi, qui a réussi des parades spectaculaires face à des Angolais apparemment bien préparés pour ce rendez-vous continental et qui confirment leur montée en puissance des dernières années. Le sélectionneur marocain Noureddine Bouhadioui a imputé la défaite de l’équipe nationale à “des erreurs individuelles”.
“Ce n’est pas l’Angola qui a gagné, mais c’est plutôt dû aux fautes de nos propres joueurs et à nos erreurs techniques”, a déploré Bouhaddioui dans une déclaration à la MAP.
Le technicien marocain, très affecté par cette contre-performance, n’a apparemment pas digéré le grand nombre de “balles perdues et de mauvaises passes” commises par ses hommes, particulièrement en deuxième période.
“C’est cela qui a fait la différence et qui a démoralisé les joueurs”, a-t-il concédé, reconnaissant que l’échec dès le premier match “sera difficile pour le mental” de ses protégés.
Lors de la deuxième journée, l’équipe nationale marocaine devait se mesurer, vendredi, à son homologue congolaise, battue lors de la première journée par la RD Congo sur le score de 36 à 33.

Samedi 18 Janvier 2014

Lu 794 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs