Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Salon de l’automobile de Barcelone sous l’effet de la crise




La tenue du Salon de l’automobile de Barcelone, prévu du 9 au 17 mai prochain à Barcelone, pourrait être remise en question après la décision de l’Association espagnole des constructeurs automobile (Anfac) de ne pas participer à ce grand rendez-vous de l’automobile en raison de la crise. L’Association espagnole Anfac a indiqué, jeudi, que ses membres ne participeraient pas à l’édition 2009 du Salon de l’automobile de Barcelone, invoquant la crise qui secoue le secteur.
“Ce genre d’événement n’est pas approprié au regard de la situation actuelle”, a indiqué Anfac dans un communiqué. Plusieurs grandes marques automobiles comme General Motors, Peugeot, Citroën et Nissan ont annoncé qu’elles ne comptaient pas participer à ce Salon organisé tous les deux ans et qui alterne avec celui de Madrid.
Le Salon international de l’automobile de Barcelone est l’un des cinq plus grands salons mondiaux et le plus important d’Espagne tant par le nombre de visiteurs que par le nombre de marques participant à l’évènement. Il a réussi à attirer lors des précédentes éditions plus de 1 million de visiteurs. Réagissant à cette décision, le maire de Barcelone, Jordi Hereu et le président de la Chambre de commerce de Barcelone, Moquel Valls, ont demandé aux membres de l’Association espagnole Anfac de “reconsidérer leur décision”.
“C’est une grave erreur, car ce Salon est l’un des plus importants de Barcelone et du secteur automobile”, ont-ils affirmé lors d’une conférence de presse jeudi à Barcelone.
“Nous ne pouvons faire plus”, a regretté le maire de Barcelone qui a rappelé les avantages fiscaux que le gouvernement a décidé d’accorder pour les fabricants participant à ce salon.
Parmi les absents à ce Salon figurent les marques automobiles Seat, Audi, Volkswagen, Skoda, Peugeot, Citroën, Renault, Dacia, Ford, Mercedes-Benz, Smart, Opel Chevrolet, Saab, Nissan et Santana Motor.
L’industrie automobile espagnole traverse une grave crise. Les ventes ibériques de véhicules neufs en 2008 ont chuté de plus de 28% à 1,16 million de voitures, le plus bas niveau depuis dix ans, selon Anfac. Pour 2009, les prévisions ne sont pas meilleures avec une rechute prévue de 23% de plus, soit seulement 900.000 ventes.

MAP
Mardi 3 Février 2009

Lu 217 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs