Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le SMUR élit domicile dans la région de Marrakech-Tensift-El Haouz

Une expérience- pilote au niveau national




Le SMUR élit domicile dans la région de Marrakech-Tensift-El Haouz
La région Marrakech-Tensift-Al Haouz vient de se doter, du premier "Service médical d'urgence et de réanimation (SMUR) primaire" au niveau national. 
Cette expérience-pilote au Royaume, qui consiste en la prise en charge ambulatoire des accidentés de la voie publique dans le lieu même des accidents, a été lancée, en collaboration et en partenariat avec la Protection civile, au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Marrakech, à l'occasion de la 6ème Réunion du Comité régional des urgences médicales (CRUM), présidée par le ministre de la Santé, Pr. El Houssaine El Ouardi. 
Par la même occasion, il a été procédé au lancement du projet de la "télé-urgence" au niveau de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz, en présence de la ministre ivoirienne de la Santé et de la Lutte contre le sida, Mme Raymonde Goudou Coffie et du sous-ministre adjoint de la Planification, de la Performance et de la Qualité du Canada-Québec, Luc Castonguay. 
Intervenant à cette occasion, M. El Ouardi a souligné l'importance du lancement des "Sorties médicales d'urgences primaires" ("SMUR primaire") au niveau de cette région. 
Un numéro de téléphone (141) sera mis à la disposition des accidentés de la voie publique, qui sollicitent l'aide ou l'intervention d'ambulances ou dans certains cas de l'hélicoptère, a-t-il précisé, relevant que les équipes médicales prodigueront dans le cadre du SMUR primaire, des soins sur le lieu même de l'accident. 
Il s'est, en outre, félicité du bilan du SMUR ainsi que du Service d'aide médicale d'urgence (SAMU), lancé au Maroc, en mars 2013. 
M. El Ouardi a mis la lumière sur la stratégie du ministère relative au service des urgences au sein des établissements de santé, mettant en relief les réalisations qui ont permis de mettre en œuvre des services d'urgences de proximité. 
Le ministre a loué les efforts consentis par les professionnels des services d'urgences dans les établissements hospitaliers du Maroc qui fournissent un travail colossal, a-t-il dit. 
Mme Goudou Coffie Raymonde a souligné, pour sa part, que les relations de partenariat et de coopération entre le Maroc et la Côte d'Ivoire se sont davantage renforcées avec la dernière visite de SM le Roi Mohammed VI et de SAR la princesse Lalla Salma dans son pays, mettant en relief l'expertise du personnel médical marocain. 
Le wali de la région Marrakech-Tensift-Al Haouz, Abdessalam Bikrat a relevé, de son côté, l'engagement et l'implication de tous les acteurs pour réussir la mise en œuvre de ce projet qui jouit de la Haute sollicitude Royale. 
M. Luc Castonguat a relevé, quant à lui, que le Canada-Québec est disposé à mettre l'expertise médicale des professionnels du secteur de la santé au service du continent africain. 
Le directeur de l'hôpital Ibn Tofail et chef de service des urgences SAMU, Pr. Hicham Nejmi a présenté le bilan du SMUR 04 dans la région, ainsi que le bilan et les perspectives du CRUM. Il a dans ce cadre, passé en revue les principaux projets prévus, dont la création de SMUR provinciaux à Chichaoua et Kelaâ des Sraghna, "une unité de recherche en médecine d'urgences, d'accidentologie routière et médecine des catastrophes" ainsi que la construction d'un centre de simulation au CHU de Marrakech. 
De son côté, le directeur régional de la santé, Mohamed Malmouz, a présenté le Plan d'action opérationnel pour l'amélioration des urgences médicales dans la région Marrakech-Tensift-Al Haouz. 
Il a relevé que le HéliSMUR 04, 1er hélicoptère sanitaire d'urgence au Maroc, constitue une fierté pour Marrakech-Tensift-Al Haouz. 
Les participants à cette rencontre, dont des élus locaux, ont assisté à la projection d'un film sur le HéliSMUR 04, et à des exercices de simulation conjoints entre le SAMU 04 et la Protection civile. 
Le ministre a, par la suite, effectué une visite au SAMU 04, au Centre de simulation médicale et au Centre d'enseignements des soins d'urgence relevant de l'hôpital Ibn Tofail. 
Dans une déclaration à la MAP, le chef de service des affaires professionnelles du Centre hospitalier universitaire (CHU) Mohammed VI de Marrakech, Mohamed Said Belkadi, a indiqué que la télé-urgence permettra la prise en charge des patients, de prendre les avis des spécialistes urgentistes et de transférer des radiologies images et scanners, à distance de l'hôpital de référence. 
 

Mardi 25 Mars 2014

Lu 703 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs