Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le SIEL rend hommage à Edmond Amran El Maleh


Rencontre autour de ce grand militant et écrivain marocain décédé en 2011



Le SIEL rend hommage à Edmond Amran El Maleh
La 19ème édition du Salon international de l'édition et du livre (SIEL) a rendu hommage, mardi à Casablanca, à la mémoire du grand militant et écrivain marocain, Edmond Amran El Maleh, un homme de bonne volonté.
Lors d'une rencontre placée sous le thème « Autour d'Edmond Amran El Maleh », des témoignages et des hommages poignants ont rappelé le parcours de ce grand intellectuel marocain, qui a toujours célébré dans ses écrits la symbiose culturelle dans le Royaume.
S'exprimant à cette occasion, l'écrivain et critique Mohamed Berrada a également rappelé le militantisme politique d'Edmond El Maleh en faveur de l'indépendance du Maroc, notant que même après son déplacement libre de la politique vers la littérature, Edmond est resté engagé en faveur des causes justes à travers ses écrits de littératures utopiques.
Les œuvres de feu Edmond ne sont pas une littérature de divertissement, a fait remarquer M. Berrada, notant que ses contributions littéraires ont relancé un débat sur les moyens de faire de la littérature un outil pour la redécouverte et de la mémoire et de l'histoire.
Pour Bouazza Benachir, professeur à l'Institut des études africaines à Rabat et auteur de l'ouvrage « Edmond Amran El Maleh: cheminements d'une écriture », Edmond El Maleh est un homme de bonne volonté dont ses écrits ont été dominés par le paradigme de la mémoire ainsi que l'histoire des Marocains juifs.
De son côté, Karima Yatribi, professeur universitaire et écrivaine, a présenté lors de cette rencontre son ouvrage « Le Bruissement des souvenirs » qu'elle a consacré à Edmond Amran El Maleh.
Dans ce livre, elle souligne qu’El Maleh a toujours célébré la symbiose culturelle arabe, berbère et juive du Maroc, avec des écrits tous imprégnés d'une mémoire juive et arabe.
Né à Safi en 1917, dans une vieille famille juive et décédé à Rabat en 2011, Edmond Amran El Maleh est l'auteur de plusieurs essais et romans.

MAP
Vendredi 5 Avril 2013

Lu 212 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs