Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le SIAM creuse les sillons de la sécurité alimentaire

Les retouches de dernière minute marquent l’ouverture du Salon




Le SIAM creuse les sillons de la sécurité alimentaire
La nuit de mardi à mercredi a été longue et interminable pour les 1000 exposants de la 8ème édition du Salon international de l’agriculture de Meknès. A quelques heures de son inauguration, organisateurs habitués et nouveaux venus ont retroussé les manches pour finir d’installer leurs stands et peaufiner les derniers détails pour leur agencement et décoration.
L’installation de ces stands qui occupent une superficie de 100.000 m2, dont 70.000 m2 couverts, a débuté il y a presque trois mois et devrait être achevée avant mardi à minuit.
Il fallait donc que tout un village de chapiteaux (un monde de toile), destiné à accueillir les exposants venus de 51 pays, réparti sur 9 pôles, mais aussi les milliers de visiteurs attendus, soit à la hauteur des objectifs qui en étaient attendus.
Pressés par le temps, les ouvriers ont donc mis les bouchées doubles pour rattraper le retard et pour que tout soit fin prêt pour le coup d'envoi de ce grand événement.
Pour ce qui est des raisons de ce retard, les organisateurs avancent que la qualité devait primer pour que les installations soient en harmonie avec le décor historique féerique sur lequel elles sont dressées, à savoir Sarij Souani du Heri (les greniers à grains). Lequel symbolise, à l’évidence, l’importance que le Maroc a toujours accordée à la question de sa sécurité alimentaire. Un  dossier qui est devenu, selon l’un des invités de marque du SIAM, en l’occurrence Miguel Angel Moratinos, conseiller diplomatique du Qatar pour la sécurité alimentaire et ancien ministre espagnol des Affaires étrangères,  « un sujet prioritaire dans l'agenda politique international, puisqu’on ne peut pas parler de sécurité au 21ème siècle sans aborder les grands défis posés par cette question ».

Annus mirivilis pour l’agriculture marocaine grâce à Dame nature

Après avoir écopé d’une contraction de près de  8,1% pendant la précédente campagne agricole, les activités agricoles sont devenues plus dynamiques  au cours de la campagne courante.
En effet, l’actuelle campagne agricole s'annonce exceptionnelle avec une production céréalière prévisionnelle qui devrait atteindre 97 millions de quintaux (MQX) et un record de 52 MQX pour le blé tendre, selon le ministère de tutelle.
Pas de secret dans cette histoire ; ce dynamisme est le fruit de la grâce de Dame nature. En effet, à mi-avril le cumul pluviométrique national a enregistré une augmentation de 27% par rapport à une année normale et de 91% par rapport à la campagne précédente (2011/12) en s’établissant sur près de 434 mm. Il n’y a pas que le volume des intempéries qui est allé en harmonie avec l’activité agricole mais aussi le régime  pluviométrique qui  s’est caractérisé par une bonne répartition temporelle et spatiale.
Hormis le froid précoce d’avant décembre dernier, les températures enregistrées affichent des niveaux cléments et normaux pour la croissance des cultures. Les conditions climatiques favorables ayant caractérisé  l’actuelle campagne ont eu un impact très positif  sur les cultures d’automne, les disponibilités fourragères notamment sur parcours et l’arboriculture fruitière.
Cerise sur le gâteau, les ressources se sont trouvées renforcées suite à l’amélioration des nappes phréatiques et de la retenue des barrages. Ainsi, selon les chiffres rendus publics par le ministère de l’Agriculture à l’occasion de la tenue des Assises de l’agriculture à Meknès, au 15 avril 2013, le taux de remplissage moyen des barrages à usage agricole a atteint 92% contre 69% la campagne précédente à la même période, soit une réserve de 12,6 milliards de m3 contre 9,4 milliards il y a un an.
En substance, la superficie totale emblavée par les céréales y compris le blé dur, celui tendre (et l’orge au titre de la campagne 2012/13) est estimée à  5,15 millions d’ha.
Le cumul des pluies précoces des mois de septembre, octobre et novembre (50% des précipitations totales contre 33% en année normale) ont permis de réaliser des semis précoces sur 35% de la superficie emblavée par les trois céréales principales, Ces pluies ont permis un recours massif à l’utilisation des semences certifiées des céréales (1,3 million Qx) en  augmentation de 18%.
Une performance qui est le fruit, entre autres, des efforts déployés depuis le lancement du Plan Maroc Vert qui ont permis de diffuser le progrès génétique parmi les exploitations agricoles. Ceci en plus de la forte demande sur les engrais de fond et la mécanisation induite par l’amélioration du parc de matériel agricole.
Pour sa part, le couvert végétal affiche jusqu’à fin mars un état végétatif très satisfaisant suite à un mois de mars doux et  un record en matière de pluviométrie (100 mm).
Les relevés terrain du ministère de l’Agriculture et  de la Pêche maritime  laissent apparaître que la plupart des provinces céréalières affichent un état de couvert  bon à très bon sur 60% de la superficie et moyen sur près de 30%, le reste étant faible.
A noter que cette prévision reste, toutefois, tributaire des conditions climatiques de la période allant du 15 au 30 avril, phase de remplissage des graines et qui détermine le poids et la qualité du grain.

Les importations de céréales totalisent 36,8 millions de Qx

Au niveau de la commercialisation de la récolte nationale, réalisée au titre de la campagne agricole 2011-2012, la collecte des céréales a atteint 18,4 millions de quintaux à fin février 2013, d’après l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL). Elle est constituée à hauteur de 99,2% de blé tendre.  Les importations de céréales ont totalisé 36,8 millions de quintaux, en progression de 2% en glissement annuel. Elles sont constituées de blé tendre (16 millions de quintaux), de maïs (15,3 millions de quintaux), de blé dur (4,6 millions de quintaux) et d’orge (0,9 million de quintaux).
A cet effet, les stocks des céréales, détenus par les opérateurs déclarés à l’ONICL et au niveau des silos  portuaires, ont totalisé 17,4 millions de quintaux au titre de la même période, en baisse de 15% par rapport au mois précédent.
Sur le plan des échanges extérieurs du secteur agricole et de l’agroalimentaire à fin mars 2013, les exportations du secteur se sont améliorées de 2,1%, tirées par la hausse des exportations de l’industrie alimentaire de 15,9% à 4,9 milliards de dirhams, contrebalançant la baisse de la valeur des exportations des agrumes et primeurs de 9,9%.

Un saut qualitatif

Le secteur a connu une évolution importante due, entre autres, à une amélioration des facteurs de la production  reflétée, notamment, par l'utilisation des semences certifiées qui a été de 1,3 million Qx depuis 2008, tandis que les semences de blé certifiées dépasseraient les 2 millions Qx lors de la campagne agricole 2013-2014. Mais aussi par une amélioration des eaux d'irrigation, étant donné que 333.000 ha de terres ont été équipés de systèmes d'irrigation économisant l'eau depuis 2008 et que 370.000 ha le seraient en 2013-2014. Ce qui a fait que le taux de production céréalière, au cours de la période 2008-2012, s'est élevé à 80 millions de Qx, au moment où la production de fruits a atteint 12 millions de tonnes (t), soit une hausse de 163%. En ce qui concerne la production des olives, elle s'est chiffrée à 1,4 million de tonnes (+84%), suite à l'amélioration de l'utilisation d'unités modernes qui a contribué à une progression de 27% de l'extraction de l'huile d'olive. La superficie globale cultivée d'olive pourrait atteindre 1 million d’ha avant fin 2013.

Meknes-DNES : Mohamed Taleb
Jeudi 25 Avril 2013

Lu 512 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs