Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le SDCT fustige l’absence de volonté politique du gouvernement Benkirane

Appel à l’amélioration de la situation des fonctionnaires des collectivités territoriales




Le SDCT fustige l’absence de volonté politique du gouvernement Benkirane
Toute politique de régionalisation ne saurait porter ses fruits sans l’amélioration de la situation des fonctionnaires des collectivités locales. C’est la profonde conviction du Syndicat démocratique des collectivités territoriales (SDCT) affilié à la FDT qui a tenu la fin de la semaine dernière son IIIème Congrès national à Marrakech.
En effet, les congressistes ont débattu d’une panoplie de mesures visant à améliorer la situation des différentes catégories travaillant dans le secteur des collectivités territoriales (administrateurs, techniciens, ingénieurs, rédacteurs…). Ils réclament, par exemple, la révision totale du système de notation et de promotion pour tous les fonctionnaires sans exception « vu le développement de l’administration publique et les services rendus par les collectivités locales, ce qui fait de leurs fonctionnaires un vecteur important du développement local », a précisé le cahier revendicatif de la SDCT. 
Les fonctionnaires des collectivités territoriales demandent l’augmentation des salaires à l’instar des autres catégories de fonctionnaires de l’Etat, la création d’une association unifiée des œuvres sociales et la mise en place d’un système d’acquisition de logements sociaux au profit des fonctionnaires, ainsi que la création d’espaces de loisirs pour les retraités et l’augmentation de leurs pensions. Une résolution a été dédiée spécifiquement aux œuvres sociales vu les problèmes dont elles souffrent au niveau des collectivités territoriales. Le SDCT veut mettre fin à des pratiques qui portent  préjudice à ce secteur social important telles l’immixtion des politiques ou les querelles syndicales, etc. Toute institution des œuvres sociales doit, selon le syndicat, être au service de tous les fonctionnaires, d’où « la nécessité de mettre en place un cadre national unifié ayant des ramifications locales » comme c’est le cas pour les fonctionnaires du secteur de l’enseignement.
Le rôle de la femme fonctionnaire dans les collectivités territoriales devient de plus en plus important, et pourtant sa situation sociale et économique empire notamment dans le contexte politique actuel marqué, selon le SDCT, par l’absence d’une volonté politique de la part du gouvernement Benkirane. Le document consacré à cette question et qui a été approuvé par les congressistes a détaillé les mesures qui doivent être prises pour améliorer la situation de la femme. Particulièrement celle qui travaille au sein des collectivités territoriales. Il a été également proposé de renforcer la présence des femmes dans les instances du SDCT et de la FDT.
A rappeler que ce congrès a procédé à un changement organisationnel substantiel en adoptant à une écrasante majorité un «système présidentiel». Au lieu d’élire le secrétaire général du SDCT via le Bureau national qui lui-même est élu par le Conseil national, le IIIème Congrès a approuvé un amendement des statuts du SDCT relatif à l’élection directe du secrétaire général par les congressistes.
En sus du secrétaire général, Mohamed Larbi El Kharrim, élu directement par les 385 congressistes, le nouveau Bureau national du SDCT se composera des membres suivants: Mustapha Jerrou, Abdelkader Riadi, Zahra Maoufoud, Aïcha Lblek, Noureddine Fath, Noureddine Hassib, Mohamed Hassaini, Hamdane Mbarek, Hadou El Kbaili, Keltoum Hihi, Nadia Hilali, Larbi Imrane, Abdellah Bensellak, Hassan Sajid, Youssef Hamdani, Hassan Hilali, Jamal Falah, Ibrahim Chaib, Touria Jbari et Ahmed Raji.
 
 

Mourad Tabet
Lundi 7 Avril 2014

Lu 247 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs