Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le SDC dénonce la politique de la porte fermée du ministre de la Culture

Renforcement de la mobilisation et programme de lutte envisagés




Le SDC dénonce la politique de la porte fermée du ministre de la Culture
En marge de sa participation à la Marche du 6 avril initiée pour défendre le pouvoir d’achat, la dignité et la justice sociale, le Bureau national du Syndicat démocratique de la culture (SDC) a tenu  une réunion extraordinaire au cours de laquelle une place importante a été consacrée à l’étude des conditions matérielles et professionnelles des fonctionnaires du secteur et à la politique de la sourde oreille suivie par le ministre de la Culture. 
« Malheureusement, on constate une volonté préméditée de marginaliser le mémorandum que nous avons adressé au ministre de la Culture, en vue d’ouvrir un dialogue et de parvenir à une plateforme participative, à même d’améliorer le secteur et faire évoluer ses services », indique un communiqué  publié par le Syndicat à l’issue de ses travaux.     
Pour éviter que fin soit mise à cette situation critique caractérisée par des décisions unilatérales concernant les questions intéressant le secteur de la culture, le SDC appelle à  la mise en œuvre d’une stratégie culturelle globale et intégrée  pour réformer le secteur et mettre un terme à l’improvisation et à l’anarchie qui le caractérisent.  
Tout en insistant sur l’importance de la réhabilitation de l’élément humain ainsi que la révision de l’organigramme actuel du ministère, le SDC a insisté sur le fait qu’il faut impliquer absolument tous les acteurs et travailleurs du secteur, sans exclusion, ni marginalisation, tout en exigeant le retour du ministre à la table des négociations.  Le Syndicat a, par ailleurs, appelé  à remettre le dossier de l’enseignement musical sur le métier et à procéder à une approche participative à caractère social avec les différents partenaires. 
Outre l’obligation d’ouvrir un débat national et d’évaluer la politique de soutien, le SDC a  appelé au renforcement de l’action de l’Association des œuvres sociales en lui garantissant les ressources matérielles nécessaires afin qu’elle puisse  remplir son rôle au profit des fonctionnaires du secteur de la culture. 
Le SDC demande également une augmentation des primes de rendement en vue d’encourager les fonctionnaires du secteur. 
Face à la détérioration de la situation du secteur et ses répercussions sur toutes les formes de  créativité, le Bureau national du SDC appelle à l’accélération du rythme de mobilisation en vue de participer à un programme de lutte qui sera bientôt annoncé.  
 

Mehdi Ouassat
Mercredi 16 Avril 2014

Lu 888 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs