Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Royaume élu membre non permanent du Conseil de sécurité : Une grande victoire pour le Maroc




Le Royaume élu membre non permanent du Conseil de sécurité : Une grande victoire pour le Maroc
L'élection, vendredi, du Maroc membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU pour un mandat de deux ans, représente une grande victoire pour le Royaume, a souligné le chef du gouvernement, Abbas El Fassi.
Dans une déclaration à la deuxième chaine de télévision 2M, diffusée lors de son journal du soir, M. El Fassi a indiqué que l'élection du Maroc par une écrasante majorité représente « une reconnaissance à l'endroit de la diplomatie marocaine ».
Les pays qui ont voté pour le Maroc, a-t-il ajouté, ont « voté pour un pays qui se distingue par une diplomatie dynamique aux niveaux arabe, islamique, africain et méditerranéen».
Le Maroc a été élu, vendredi, au premier tour et à une majorité écrasante, nouveau membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU pour un mandat de deux ans à compter du 1er janvier 2012, à l'issue d'un vote des 193 Etats membres des Nations unies.
A l'issue du scrutin, le ministre des Affaires étrangères, Taib Fassi Fihri, a déclaré que « cette élection est avant tout une marque de confiance en la vision diplomatique éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI ».
 « Nous sommes extrêmement honorés de la confiance qui a été placée en nous par notre continent, nos frères africains et ce malgré l'adversité et les tentatives vaines d'exclure le Royaume » sous prétexte qu'il n'appartient pas à l'Union africaine (UA), a dit le ministre, immédiatement après les résultats de « ce score sans appel et au premier tour », constituant, selon lui, la marque « d'une exceptionnelle confiance en le Maroc et en sa stabilité politique ».
Malgré la volonté d'écarter le Maroc « sous prétexte qu'il n'appartient pas à une telle organisation continentale », le Royaume l'a emporté « à une large majorité », a insisté le ministre qui s'adressait aux médias internationaux au siège des Nations unies, rappelant qu'il y a eu endossement par l'UA de deux « seules candidatures », le Togo et la Mauritanie, en « excluant le Maroc ».  
Cependant, aujourd'hui, s'est-il réjoui, « une large majorité de pays africains a décidé d'être solidaire du Maroc, de faire confiance au Maroc » qui a « su convaincre une large partie de la communauté internationale aux quatre coins du monde », a-t-il relevé.
Rappelons que lors d'un scrutin à bulletin secret, l'Assemblée générale de l'ONU a ainsi élu le Maroc, le Pakistan, le Guatemala et le Togo en tant que membres non permanents, qui siégeront au sein de cet organe.
Le Maroc a obtenu, avec 151 voix, l'un des deux sièges consacrés à l'Afrique, tandis que le Guatemala, unique candidat pour le siège de l'Amérique latine et des Caraïbes, a obtenu 191 voix et le Pakistan a obtenu le siège consacré à l'Asie avec 129 voix, soit le minimum de la majorité des deux tiers requis.
Le Togo a obtenu, pour sa part, le deuxième siège consacré à l'Afrique avec 131 voix, lors du troisième tour du scrutin.
Les nouveaux pays élus devront remplacer, début janvier prochain, la Bosnie, le Liban, le Brésil, le Gabon et le Nigeria.
Ils se joindront ainsi à la Colombie, à l'Allemagne, à l'Inde, au Portugal, à l'Afrique du Sud, dont le mandat prend fin le 31 décembre 2012, et aux cinq membres permanents du Conseil, à savoir la Chine, la France, la Russie, le Royaume-Uni et les Etats-Unis.
Par ailleurs, l'Assemblée générale de l'ONU a décidé, vendredi, de reporter à lundi, le scrutin visant à désigner le cinquième membre non permanent, qui siègera au Conseil de Sécurité pour un mandat de deux ans, à partir de janvier 2012.
Cette décision a été prise en raison de l'incapacité de la Slovénie et de l'Azerbaïdjan, deux pays en lice pour occuper le siège du CS consacré à l'Europe de l'Est, d'obtenir une majorité des deux tiers des voix requise en vue d'être admis au sein de l'organe sécuritaire de l'ONU.
Ainsi, les 193 pays membres de l'AG devront poursuivre le processus de vote, ce lundi matin, pour désigner le dernier membre non permanent du Conseil de sécurité.

MAP, Reuters
Lundi 24 Octobre 2011

Lu 913 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs