Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Roy pressenti en équipe nationale




Le Roy pressenti en équipe nationale
Dans le football, il y a parfois des signes précurseurs. C’est le cas de l’entraîneur français Claude Le Roy qui a mis fin à ses engagements avec la sélection de la RD.Congo, une fois son contrat arrivé à terme (septembre 2011-juin 2013). Dans une déclaration faite à l’AFP, il a fait savoir :"J'ai prévenu les joueurs que j'arrêtais après deux ans de présence, a expliqué le technicien globe-trotter de 65 ans. Avec le groupe, la fédération, nous avons passé de formidables moments. Je n'ai pas pris de décision sur le prochain continent où j'allais travailler".
Même s’il parle de continent, la non reconduction de Claude Le Roy fait revenir au-devant de la scène l’éventualité de voir ce technicien, pour qui le football continental n’a pas de secret, prendre les commandes de l’équipe nationale.
Il se laissait entendre après la CAN sud-africaine qu’il faisait partie des techniciens pressentis pour coacher l’équipe du Maroc. Il a même été approché, même si d’aucuns ont voulu faire croire que c’était juste pour parler de l’éventualité d’un match amical entre le Maroc et la RD.Congo.  D’autant plus que du côté des membres influents de la FRMF, ceux d’ailleurs qui sauvegarderont leurs postes après l’assemblée de la FRMF du 7 ou du 8 juillet,  il semblerait qu’ils soient tous pour l’option d’un entraîneur étranger qui connaît la compétition africaine. Un sélectionneur aux prétentions salariales raisonnables et prêt à se mettre dans le bain une fois sur place. Un remue-ménage attendu donc incessamment au sein du Onze national, devant s’opérer après le match (aller 6, retour 13 juillet) contre la Tunisie comptant pour les éliminatoires du championnat d’Afrique des nations dont les phases finales auront lieu en Afrique du Sud.  
A propos du palmarès de Claude Leroy, il a pu disputer sept Coupes d’Afrique des nations, sachant qu’il est depuis 1985 sur le continent. Avec le Cameroun, sélection qui l’a aidé à gagner en aura,  il avait été finaliste à la CAN 86, avant de remporter l’édition 88 au Maroc. Deux ans plus tard, il est parvenu à atteindre les demi-finales de la CAN 90 avec le Sénégal. A noter qu’il avait coaché en deux temps la RD.Congo (2004-2006, 2011-2013) et le Ghana de 2006 à 2008.

Mohamed Bouarab
Samedi 22 Juin 2013

Lu 676 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs