Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Real, maté par Séville, laisse filer le Barça




Le Real, maté par Séville, laisse filer le Barça
Un Real Madrid fébrile, trop brouillon et guère réaliste s'est incliné (1-0) sur le terrain du FC Séville, accusant ainsi déjà 8 points de retard sur le FC Barcelone, qui l'a, lui, emporté sans problème à Getafe (4-1), samedi pour la 4e journée du championnat d'Espagne.
Si le Barça pointe déjà en tête de la Liga avec 12 points sur 12 possibles, les Madrilènes apparaissent ainsi seulement au 10e rang, après avoir déjà enregistré deux défaites en quatre matches, à Getafe et donc au stade Sanchez-Pizjuan.
A deux jours de leur premier match de Ligue des champions face à un client difficile, Manchester City, les Madrilènes, sans parler de crise, traversent déjà une période de gros temps.
 La défaite des hommes de Mourinho, pris à la gorge par des Sévillans impressionnants d'abnégation, a donc éclipsé la polémique générée par la mystérieuse "tristesse" que Ronaldo disait ressentir il y a quinze jours.
Samedi, les hommes de Mourinho ont été cueillis à froid par un but survenu une fois de plus sur coup de pied arrêté, un de leurs points faibles en ce début de saison.
Sur le premier corner, à la 2e minute du match, Trochowski, laissé libre de tout marquage, déboulait dans la surface et marquait d'un tir à bout portant.
Idéalement lancés, les Sévillans jugulaient ensuite la plupart des tentatives madrilènes, signées Higuain ou Ronaldo sur coup franc.
Mais Séville, loin de se contenter de défendre, aurait pu doubler le score sur contre-attaque. A la 23e, Navas vendangeait une occasion en ne donnant pas le ballon à Rakitic, pourtant seul dans l'axe.
A la pause, l'entrée de Modric à la place de Di Maria extrêmement brouillon donnait plus de stabilité au jeu du Real. Mais cette amélioration ne se traduisait pas au tableau d'affichage. La faute à Palop qui détournait du bout des doigts une frappe du Croate (51) qui échouait sur le poteau ou à un certain manque de réalisme quand la tête de Sergio Ramos filait au-dessus des buts pourtant vides de Séville (62).
Après ces deux grosses occasions, la détermination du Real péchait par trop de précipitation. Les Blancs doivent se rendre à l'évidence: leur début de saison est tout sauf convaincant.
Le FC Barcelone a lui vécu une soirée beaucoup plus tranquille en l'emportant (4-1) sur la pelouse de Getafe.
Avec une équipe largement remaniée compte tenu des blessures et de la proximité du premier match de Ligue des champions contre le Spartak Moscou (mercredi), le Barça n'a pas dû s'employer outre mesure pour s'imposer.
Messi, ménagé à l'entame de match et entré seulement à l'heure de jeu, a cependant trouvé le moyen de signer un doublé.
Puyol, à peine remis d'une fracture de la pommette droite, est lui aussitôt retourné à l'infirmerie après une blessure au genou gauche survenue à la 53e.
Mais même avec cette version light, les Barcelonais n'ont pas eu à puiser dans leurs ressources face à un Getafe replié sur ses buts et exploitant mal ses quelques contre-attaques.
Après un début un rien chaotique, le Barça a mis sa patte sur la rencontre, ne tardant pas à ouvrir le score. A la 32e, Fabregas perforait la défense madrilène, perdait le ballon, mais voyait Adriano le récupérer pour prolonger sa course dans les filets (1-0, 32).
La deuxième période devait se dérouler sur le même mode, les Blaugrana appuyant même davantage sur l'accélérateur avec l'entrée de Messi.
L'Argentin transformait d'abord un penalty (74), puis inscrivait son doublé à la conclusion d'une belle action côté droit (3-0, 78).
Getafe, timoré et sans idées, réduisait tout de même le score sur l'une des rares frappes décochées durant le match (3-1, 80). Mais Villa, entré en jeu, faisait aussitôt taire ces velléités de réveil par un dernier but (90+1).


AFP
Lundi 17 Septembre 2012

Lu 92 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs