Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Real gagne à dix


L’Atletico sait à nouveau voyager



Le Real  gagne à dix
Le Real Madrid, réduit à dix dès la 18e minute après l’exclusion de Ramos, s’est imposé 2-0 dimanche devant le Rayo Vallecano et reste 3e du Championnat d’Espange à 16 points du leader barcelonais et à 4 de l’Atletico qui est allé l’emporter à Valladolid 3-0 lors de la 24e journée.
En seulement 18 minutes passées dimanche sur le terrain, Ramos a été l’un des acteurs principaux du match contre le Rayo.
D’abord en bien, après que l’international espagnol eut doublé la mise pour les Madrilènes après un premier but signé par le jeune Morata (3e), préféré au Français Karim Benzema.
Marquant d’une belle tête plongeante sur un coup franc d’ozil, Ramos s’est montré plus à son avantage que mercredi dernier en 8e de finale aller de la Ligue des champions, où il avait perdu son duel dans sa propore surface face au Mancunien Welbeck (1-1).
Mais Ramos s’est ensuite fait exclure pour deux cartons jaunes reçus coup sur coup, le second pour une main totalement involontaire.
Même en infériorité numérique, le Real, qui se réorganisait défensivement avec l’entrée d’Albiol, résistait sans trop de problèmes aux incursions de Chori Dominguez ou de Piti.
Mieux, les Merengue prouvaient qu’ils savaient encore mordre, comme sur cette belle combinaison entre Khedira, ozil et Cristiano Ronaldo terminée dans le petit filet de Ruben, ou sur les chevauchées de Kaka, assez actif dimanche.
Pour leur part, les Rouge et Blanc, qui n’avaient plus gagné loin du Vicente-Calderon depuis huit matches, ont enfin mis un terme à leur série noire dimanche à Valladolid (3-0). Dans un match contrôlé de bout en bout, Falcao a frappé le premier en profitant d’un coup franc indirect de Gabi (11): le gardien adverse Dani Hernandez a repoussé un premier tir à bout portant de Godin, mais pas la deuxième tentative de Falcao.
Puis, en seconde période, Diego Costa, d’une reprise du droit (53) et l’ancien Parisien Cristian Rodriguez, qui profitait d’une mésentente entre un défenseur de Valladolid et son gardien (90), ont alourdi l’addition. Malgré l’exclusion de Tino Costa à la 28e minute, les hommes de Valverde se sont imposés 2-0 face à Majorque. Les Valenciens ont certes été nettement moins sereins que les Madrilènes dans pareille situation, mais les trois points de la victoire leur permettent de conserver leur 5e place au classement. A l’heure de jeu, Ricardo Costa a ouvert le score d’une puissante tête à l’issue d’un corner. Puis, l’international espagnol Soldado réalisait le break d’une bonne frappe du droit (81).
Pour Valence, la mauvaise nouvelle est venue de la blessure du Français Adil Rami, touché à la cuisse gauche alors qu’il tentait de rattraper Giovani Dos Santos (43e).

Libé
Mardi 19 Février 2013

Lu 163 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs