Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Ramadan c’est quoi ?




C’est sans conteste le mois de piété par excellence. Les mosquées sont prises d’assaut par les fidèles notamment pour les « tarawih ». Parfois, il faut jouer des coudes pour se frayer un chemin au milieu des pratiquants et accéder à l’intérieur. Même les esplanades ne suffisent pas à contenir tout ce beau monde. C’est à croire que la religion n’est l’affaire que du  Ramadan. Une vraie mosaïque qui s’offre. Il y a les dévots, de vrais croyants pour qui ce mois revêt toute sa sacralité. Ils tiennent à observer les moindres recommandations religieuses. Il y a aussi les tartuffes qui, par peur du qu’en dira-t-on, suivent juste la tendance. D’autres, moins hypocrites, choisissent de fuir vers des cieux plus cléments loin de toute contrainte. Ils s’accordent ainsi du répit.
Ramadan  c’est le mois des œuvres caritatives et de bienfaisance. Les associations multiplient les initiatives afin de venir en aide aux plus nécessiteux. Les gens sont plus enclins à donner voire partager. C’est ce que ne manquent évidemment pas de relever les mendiants. Ils se donnent rendez-vous devant les portes des mosquées et s’ingénient à  attendrir les cœurs déjà prédisposés à l’être. Mais là aussi, il ne faut pas se méprendre sur les apparences. C’est un monde où règne une véritable mafia.
C’est aussi le mois des bonnes affaires bien évidemment. Les chaînes de télévision nationales enregistrent les taux d’audience les plus élevés durant la tranche horaire qui débute juste avant la rupture du jeûne. Elles en  profitent allègrement pour un matraquage publicitaire. Tout le monde y trouve son compte : et les télévisions qui vendent l’espace publicitaire au prix fort et les grandes entreprises qui verront s’écouler leurs produits. Et le téléspectateur dans tout cela ? Il est pris en otage et se trouve acculé à regarder des émissions censées le distraire mais qui parfois sont une insulte à son intelligence.
Pour certains, ce mois est synonyme de privations, plus particulièrement les accros à la cigarette et au café. La belle excuse en somme. Les premiers jours, ils montent sur leurs grands chevaux et gare à qui ose les contredire ! Ce sont alors les insultes et les invectives qui fusent de partout. Les automobilistes d’entr’eux n’hésitent pas à en arriver même aux mains. C’est dire que  la patience n’est pas leur vertu. La presse rapporte beaucoup de faits dans ce cadre. Un vrai phénomène de société.
Ramadan par  ces douces nuits aoûtiennes est en même temps une invitation à sortir prendre de l’air après la rupture du jeûne. Les gens plus revigorés, repus,  flânent et investissent ainsi les rues et les cafés jusqu’à des heures avancées. Qui seul, qui en famille. D’aucuns s’enhardissent et pratiquent leur sport favori : la drague. Les jeunes filles toutes parées, se prêtent généralement bien au jeu, avouons le.
En fait, le Ramadan c’est tout cela et plus encore. 

Nezha MOUNIR
Samedi 13 Août 2011

Lu 768 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs