Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Raja lorgne une place de mondialiste




Le Raja lorgne une place de mondialiste
En cassant sa tirelire au mercato estival des transferts, le Raja de Casablanca veut faire oublier sa piètre saison et se replacer dans la course aux titres avec, en ligne de mire, une place de mondialiste.
Premier club marocain à être de la fête mondiale en 2000 (Brésil), le Raja "new look", avec de nouveaux président et comité, s'en est remis à son ancien coach, M'hamed Fakhir, un technicien de caractère, de challenge dont l'image colle avec celle d'un club qui joue "gagnant".
Après une saison émaillée de désillusions pour les diables verts, tous les ingrédients ont été réunis pour donner fière allure à l'équipe de Derb Soltane avec des recrutements qui ont le mérite d'échafauder une équipe tournée non seulement vers l'offensive, handicap majeur au championnat écoulé, mais également vers l'animation collective et un équilibre entre les lignes en s'appuyant sur un banc de touche de qualité.
Les nouvelles recrues sont des valeurs sûres mais le Raja, étant un club à titre constamment sous pression, "il faut surtout chercher à les mettre en confiance pour gérer la pression du public", a affirmé Fakhir, qui a profité des matches de préparation d'avant saison en se testant aussi à des écoles étrangères pour rechercher et bâtir "des complémentarités entre joueurs, tester des paires, opérer les réglages et créer les automatismes" en vue d'une meilleure efficacité.
Le challenge est difficile mais pas impossible avec la pléthore de nouvelles recrues, a estimé l'ex arrière latéral des Vert et Blanc des années 70 connu pour être un homme de poigne et de rigueur pour qui "la discipline du groupe passe avant tout".
D'ailleurs, ce rodé aux arcanes de la maison verte entré dans les cœurs de tous les fans pour avoir offert le dixième sacre au Raja (2011) l'a confirmé en renvoyant la "vedette" du groupe, Yacine Salhi, un cran au-dessous chez les espoirs pour avoir montré peu de sérieux à l'entraînement.
Pas de "pièces maîtresses inamovibles", il y aura une compétition saine entre les joueurs en développant la culture du travail tout en veillant à surveiller de près les querelles d'égo pouvant surgir. Ils doivent s'améliorer en permanence afin qu'ils soient tous prêts à être alignés à chaque match et parer, à tout moment, aux suspensions et blessures.
Le nouveau président a mis le paquet pour des recrutements à tour de bras, quinze au total dont des "terreurs" de la surface la saison écoulée (Bourazzouk, MAS), Kachani (FUS) et Yajour (WAC), des joueurs qui, forcément selon les choix du coach, devront goûter au banc de touche.
Le Raja a, certes, fait sa mue mais l'écurie se doit de conserver son "style propre, fait de passes courtes, et à construire balle au pied. La concurrence entre les doublures va générer de l'enthousiasme et de la motivation" et c'est à Fakhir de faire passer le message à ses joueurs, à communiquer cette rage de vaincre.
Même avec le groupe le plus étoffé du marché des transferts, M'hamed, réalisme oblige, refuse de se présenter comme le favori au sacre. Les prétendants ne se feront pas rares à commencer par le tenant du titre et les habituels gros calibres à l'instar des Wydad, FAR, MAS ou FUS.
Mais "le Raja ne joue pas pour le ventre mou. C'est une équipe habituée aux hauteurs du classement", rectifie ce coach chasseur de titres et au palmarès des plus garnis du championnat national qui avait préféré, en dépit d'une offre du voisin wydadi, l'année sabbatique suite au divorce avec les siens juste après le sacre de 2011.
L'équipe s'est déjà rassurée quelque peu dès sa première rencontre officielle de la saison en ramenant une victoire en Coupe du Trône de Safi (0-2), suivie du ticket des quarts de finale décroché aux dépens des Gadiris (2-1). Un départ des starting-blocks meilleur que la saison écoulée. De quoi donner des ailes aux aigles verts.
Le Raja a, certes, bien lancé sa saison mais c'est par la régularité et la constance des résultats que le candidat-champion impose sa loi aux autres.

Libé
Vendredi 14 Septembre 2012

Lu 549 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs