Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Raja logique et sans panache défendra sa timbale aux quarts de finale de Dame Coupe

Un doublé de l’homme du match, Metouali, aura eu raison d’un faible FUS mercredi à Rabat




Le Raja logique et sans panache défendra sa timbale aux quarts de finale de Dame Coupe
Le Raja s’est racheté de ses déboires en Championnat en forçant logiquement (2-0) sa qualification aux quarts de finale de la Coupe du Trône de football aux dépens d’une faible équipe du FUS, mercredi au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat. Ce sont deux buts de Mohcine Metouali dont le second sur penalty qui ont renvoyé les jeunes R’batis à leurs chères études, les poulains de Jamal Sellami ont bien  des choses à apprendre, eux qui ont été, si naïfs à en devenir brouillons à foison devant une équipe prudente et qui ne faisait pourtant que gérer jusqu’à l’ennui même.
Cette rencontre qui passait pour être l’affiche des huitièmes de finale aura été in fine, en deçà de ses promesses. On a eu, tout au long de la partie, l’impression que les deux formations n’étaient sur le terrain que pour la seule formalité du devoir à accomplir, éponger un passif, en l’occurrence la dernière rencontre des huitièmes de finale, sans plus. Les esprits étant vraisemblablement ailleurs.
Pour le FUS qui, pour une fois, aura empli son stade à hauteur de 15% et merci à la galerie rajaouie et à son ambiance, présente pour la circonstance, mince consolation pour des caisses du vieux club de la capitale dont d’ailleurs il n’a cure, son seul souci était d’atteindre un amalgame entre nouveaux et anciens or, en vain, la mayonnaise n’ayant jamais pu prendre. Jounaîd rentré au cours du jeu est une illustration parmi d’autres.
Du côté des Verts, physiquement et tactiquement ils y sont. Le premier but du capitaine du Raja l’atteste. Il a été inscrit sur un joli mouvement collectif suite à une récupération au milieu du terrain et surtout à des passes à une touche de balle dont la dernière décisive de Yajour dans le dos de la défense centrale r’batie. Dommage que les poulains de M’hamed Fakhir n’aient pas cette envie de jouer qui affolait joliment leurs prestations passées. C’est le mental et certainement que l’affaire Erbati y est pour quelque chose.
On regrettera aussi l’arbitrage approximatif du referee Tiazzi qui, de certaines de ses décisions, a été loin de son statut d’international mais qui, rappelons-le, n’enlève rien à la victoire méritée du RCA qui rejoint les cinq autres clubs de D1 qualifiés, à savoir le MAT, le WAC, le DHJ, l’OCS et le WAF et les deux poucets de service, le RBM et l’UST. Les quarts de finale dont le tirage au sort a été reporté au samedi prochain, à 18 heures (à voir sur Arryadia), ont tout du costaud.

Mohamed Jaouad Kanabi
Vendredi 27 Septembre 2013

Lu 1650 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs