Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Raja élégamment s’habille en champion face au MAT

Le KAC sauve sa peau et laisse cinq indécis à leur destin




Le Raja élégamment s’habille en champion face au MAT
Rien n’est encore joué dans ce bon vieux championnat qui a tout simplement décidé de rechigner jusqu’au bout quant à des conclusions de ses enjeux (titre, relégation et Coupe de la CAF) avant-terme  en tenant en haleine tous ses passionnés. En effet, mordicus il n’a rien dévoilé ni pour la course au titre où le Raja en dépit de sa large victoire (5-0) sur le MAT n’aura, in fine, fait qu’accrocher sa victime du jour qui depuis le départ de l’exercice, dominait d’une insolence tout et rien.  Pour ce qui est de la relégation, au sortir de cette avant-dernière journée, seule certitude c’est un KAC in extremis sauvé par le point du nul arraché à la maison devant un DHJ bien malchanceux. Les Gharbaouis du fait laissent derrière eux une panoplie d’indécis (OCS, ASS, MAS, OCK et WAF) quant à leur avenir chez les grands.  Rien d’acquis non plus pour l’accessit à travers cette troisième place qualificative pour la Coupe de la CAF où deux équipes, le KACM et le DHJ voire même trois avec le FUS (en fonction du résultat ASFAR-KACM joué hier) se la disputeront respectivement devant le WAF, le WAC et l’ASFAR qui s’en inscrit en bonne arbitre lors de la trentième journée. 
Dimanche donc, c’est un Raja seigneurial et époustouflant à l’image de son capitaine d’équipe, qui a corrigé un MAT, pourtant pas cul-de-jatte, mais qui n’en avait jamais autant pris en un match et ce des saisons durant. Les Verts, du coup, bousculent tous les compteurs et confortent des cinq buts plantés par Metouali (x2) Bourezzouk, El Hachimi et Karrouchy, leur statut de première attaque  avec 40 concrétisations. Déjà, première défense (14 buts), ils se sont surtout donnés avec brio et devant 60.000 spectateurs tous acquis au beau football, l’opportunité d’un sacre, si des fois, ils  ajoutaient  sur leur lancée, lors de la dernière journée à Safi une quatrième victoire consécutive, décisive celle-là, à leurs seize, déjà enregistrées. 
On peut le dire tout haut, le Raja s’est taillé devant le MAT un bel habit de champion et un nouveau sacre ne ferait que couronner une saison exceptionnelle malgré quelques ratés en cours de route dont les Verts se seraient volontiers passés, après leur brillant parcours en Coupe du monde des clubs. Sur la belle pelouse du Complexe Mohammed V à Casablanca qui jamais cette saison n’avait autant garni ses gradins, tout a commencé quand à la demi-heure de jeu Yassine Salhi, opportun et devant Jayed qui pour une fois a été comme son nom l’indique obtenait un penalty que son compère de capitaine se faisait un devoir de réussir. Deux minutes plus tard, Bourezzouk, d’un de ses heading dont il a le secret, assommait le match laissant au reste, la suite d’une symphonie verte parfaitement interprétée par un onze remonté comme à ses meilleurs jours.  Pourtant, le MAT, par deux fois auparavant, aurait pu déjouer la rencontre sur deux occasions nettes mais lamentablement ratées par Krouch et Naïm. 
Suite et fin de l’histoire en fin de semaine dans un duel à distance quand le MAT recevra la RSB et que le RCA ira se faire voir à Safi chez un OCS en mal de points et qui en cherchera au moins un, pour sauver sa saison et sa place en Elite 1. C’est que justement ce fameux point, il l’a laissé à Khouribga à l’Olympique local. Jusqu’aux ultimes secondes du temps additionnel, il croyait le tenir d’un nul, mais Bezghoudi ne l’entendit pas de ce crampon et l’OCK de revenir sur le MAS tenu, lui, en échec à blanc à Oujda par la RSB. Si les « Calamentis » de ce fait confortent jalousement leur standing de « rois du nul »  le MAS, quant à lui, devra galérer jusqu’au bout en recevant un CRA, hors de cause et battu sèchement à Al Hoceima par le FUS (3-1). L’ASS, un autre concerné par les affres de la descente, devra gagner absolument en déplacement à Agadir pour ne rien devoir à personne. 
Dimanche, elle est revenue de loin quand menée 2-0 par le WAC, elle a réussi en fin de partie à égaliser grâce à un tir d’El Mamouni et d’un chef-d’œuvre de coup franc de Gnaoui qui répondaient au but de Lakhal et au penalty d’Evouna. Ce nul vaut un pesant d’or. Enfin, le WAF en surclassant le HUSA à Fès (2-1), peut encore prétendre mais difficilement. Les Fassis malgré un match en retard à jouer mercredi face au DHJ à Fès, devront chercher une éventuelle place en Elite à Marrakech face  au KACM. Brrr… « bad days are coming » pour certains. On n’en demandait pas tant! 

Classement

Le Raja élégamment s’habille en champion face au MAT

Mohamed Jaouad Kanabi
Mardi 20 Mai 2014

Lu 877 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs