Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Raja à la reconquête de son leadership




Le Raja à la reconquête  de son leadership
Raja-RBM DHJ-MAT, ce seront en perspective deux belles mises à jour pour le compte de la 16e et 17e journées
Ce mercredi, ce bon vieux championnat reprend ses droits, histoire de se mettre à niveau concordant au vu d’un passif à éponger à travers les deux rencontres en retard comptant pour la 16e et la 17e journées, RCA-RBM et DHJ-MAT.
En lever de rideau, on devrait assister à un joli match à El Jadida quand le DHJ recevra le MAT en son El Abdi. Les Doukkalis qui restent sur deux défaites successives dont un carton à domicile devant le Raja (4-1) avant le mercato et du minimum à Taroudant face au HUSA en cette reprise, auront tout à cœur de se réhabiliter devant le champion sortant le MAT. Ce dernier qui vient d’étrenner positivement un statut de grand d’Afrique samedi dernier devant Casa-Sport de Dakar, entend bien rester dans ce ton et préparer du coup son déplacement à Demba Diop. De plus, Amri et consorts qui se veulent performants chez les autres comptent bien profiter de la morosité ambiante en terre doukkalie (changement d’entraîneurs et résultats en dents de scie), pour positiver leur balade.  A Casablanca, le Raja local jouera son homonyme de Béni Mellal en un joli choc des extrêmes. L’événement aurait certainement connu plus d’aura s’il avait été autrement programmé qu’à un horaire concurrentiel, Ligue des champions UEFA en l’occurrence avec en particulier ce Barcelone-Milan qui fait saliver plus d’un. Sûr qu’il y aura une flopée d’absents au Complexe Mohammed V en ce nocturne. Qu’à cela ne tienne ! La rencontre aura son grain d’importance puisqu’elle pourrait permettre au Raja, celui de Casablanca, de reprendre sa tête en cas de victoire. Quant à l’autre Raja, gageons qu’il ne se déplace pas chez le virtuel leader en loser, n’importe quel résultat, excepté la défaite, lui en ôterait son bonnet d’âne. La rencontre vaut aussi par le duel de deux hommes aux commandes des deux formations qui ne se connaissent que trop bien pour avoir marqué fortement le football marocain en tant que joueurs et entraîneurs, à savoir Fakhreddine Rajhi et  M’Hamed Fakhir. Bon spectacle !

Mohamed Jaouad Kanabi
Mercredi 20 Février 2013

Lu 392 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs