Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le RAMED impose l’amélioration des prestations hospitalières

13ème Journée d'étude des associations des administrateurs du Centre hospitalier Ibn Sina




Le RAMED impose l’amélioration des prestations hospitalières
Le Régime d'assistance médicale aux économiquement démunis (RAMED) impose des contraintes au niveau de l'amélioration des prestations et des services médicaux rendus aux citoyens, a affirmé samedi à Marrakech, le président de l'Association des administrateurs du Centre hospitalier Ibn Sina (AACHIS), Bouchta Mouharba.
"Avec l'entrée en vigueur de ce régime, les régions sont appelées à contribuer à l'allègement de la pression sur les Centres hospitaliers universitaires (CHU), de même que ses structures hospitalières seront dans l'obligation d'améliorer leurs services et leur gestion", a-t-il ajouté dans une déclaration à la MAP, en marge de la tenue de la 13ème Journée d'étude des AACHIS, placée cette année sous le thème "Quel management pour l'hôpital de demain". Il a en outre, souligné que les projets de développement ou de restructuration de l'offre de soins sont devenus un enjeu majeur pour l'hôpital de demain, d'où la nécessité de passer d'un système d'administration de type bureaucratique à un système de management stratégique. Dans ce cadre, M. Mouharba a fait savoir que le projet de réformes des CHU qui est en cours et qui sera soumis au Parlement, aura comme objectif de revoir les domaines de gestion, de recherche scientifique, des services dans ces structures hospitalières.
Il visera aussi la révision de la carte sanitaire, la gestion des appels d'offres au niveau national et la mise en place de pôles (administratif, financier) au sein des CHU et des établissements hospitaliers en général.M. Mouharba a indiqué que cette 13ème Journée sera consacrée à l'examen des mécanismes susceptibles d'améliorer la gestion des CHU, relevant que 60 à 70 % des recommandations émanant des précédentes journées ont été adoptées par le ministère de tutelle notamment "le projet de l'établissement" visant à rendre les CHU des structures autonomes.
Les participants à cette rencontre qui s’est poursuivie jusqu'au dimanche, ont débattu notamment du "management actuel du CHU Ibn Sina : état des lieux et perspectives d'amélioration", "la nouvelle gouvernance et opportunités de mise en œuvre", "l'innovation comme facteur de satisfaction au sein des hôpitaux publics", "l'hôpital de demain face aux freins à l'émergence des comportements gestionnaires", "le pilotage médico-économique des établissements de soins", "quel management pour quelle performance dans les établissements hospitalo-universitaires".
Ont pris part à cette rencontre des universitaires, des chercheurs et des spécialistes en management marocains et étrangers.

MAP
Lundi 29 Avril 2013

Lu 605 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs