Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Programme Rawaj vision 2020 présenté à Marrakech : La Centrale d'achat à l'ordre du jour




Un groupe de chefs d'entreprises, de commerçants et de prestataires de services de la région de Marrakech- Tensift-Al Haouz, se sont donnés rendez-vous vendredi 6 février au siège de la Chambre de Commerce, de l'Industrie et des Services (CCIS) de la ville ocre. L'objectif prendre part à une journée d'information sur « le programme Rawaj vision 2020 » présidée par le ministre du Commerce, de l'Industrie et des Nouvelles Technologies, Ahmed Réda Chami.
Dans sa présentation, Réda Chami a mis en exergue l'importance et le rôle du commerce en tant que secteur névralgique, de nature à contribuer pleinement à la réalisation du développement économique, notant que ce secteur est créateur d'emplois.
C'est pourquoi, a dit le ministre, le gouvernement se trouve, plus que jamais, dans l'obligation d'adopter une batterie de mesures pour promouvoir le secteur notamment le commerce de proximité et surtout, pour permettre aux opérateurs de moderniser leurs activités et de consolider leur compétitivité dans un monde de plus en plus globalisé.
Dans ce cadre, le ministère de tutelle a mis en place « le programme Rawaj vision 2020 » destiné à assurer le développement et la modernisation et du secteur du commerce et de la distribution, a dit le ministre.
Et d'ajouter que cette initiative a pour objectif, en outre, de faciliter l'acheminement des produits vers l'ensemble des régions du Royaume même les plus lointaines et enclavées, de garantir une meilleure qualité et salubrité des marchandises, d'évaluer et assurer l'approvisionnement des marchés intérieurs et de protéger le consommateur. « Le programme Rawaj vision 2020 », a été conçu de manière à mettre à la disposition des opérateurs commerciaux, une série de mécanismes destinés, entre autres, à promouvoir leurs activités et à aménager des espaces commerciaux adéquats.
Pour la réalisation des objectifs de ce programme, il est indispensable de mettre en place des mécanismes d'accompagnement des acteurs et des différents intervenants dans ce secteur. L'objectif étant de les inciter à moderniser leurs activités et à s'inscrire pleinement aux efforts de mise à niveau de ce secteur, a expliqué encore M. Chami.
C'est dans cette optique que le ministère du Commerce, de l'Industrie et des Nouvelles Technologies en partenariat avec le ministère de l'Economie et des Finances et l'ANPME, a crée le « Fonds Rawaj », auquel une enveloppe budgétaire de 900 millions de DH a été consacrée et ce, à l'échelle nationale pour la période 2008- 2012, a conclu le ministre.
Par ailleurs, une convention pour l'élaboration d'une étude sur la possibilité de création d'une centrale d'achat.
Le ministre du Commerce, de l'Industrie et des Nouvelles Technologies (MCINT), Ahmed Réda Chami a présidé vendredi après midi au siège de la Chambre de Commerce, de l'Industrie et des Services (CCIS) de la ville ocre, la cérémonie de signature d'une convention de partenariat multipartite. Cette convention de partenariat qui concerne la réalisation d'une étude de faisabilité de mise en place d'une centrale d'achat, au profit des commerçants grossistes de Marrakech, a été signée entre le (MCINT), le ministère de l'Economie et des Finances, l'Agence Nationale pour la Promotion de Petite et Moyenne Entreprise (ANPME) et la CCIS de la ville ocre.
Cet accord qui devra profiter aux commerçants grossistes de l'Association des bénéficiaires du complexe « Al Massar » adhérents au projet central d'achat, s'inscrit dans le cadre des efforts visant l'amélioration de la rentabilité et de la productivité des entreprises commerciales et de la volonté de faire de la modernisation du commerce un levier de performance. Aux termes de cet accord, le MICNT sera tenu notamment, de désigner un chargé du projet en vue d'assurer le suivi de cette étude, de suivre son exécution et de soumettre des rapports sur elle (étude) au comité de suivi.
Quant à l'ANPME, elle s'engage, entre autres, à procéder au paiement ou au déblocage de la contribution du Fonds « Rawaj » pour la réalisation de cette étude.
La CCIS de Marrakech s'engage, pour sa part, à lancer l'appel d'offres relatif à la réalisation de cette étude, à recevoir, ouvrir et comparer les offres, à assurer le suivi direct et permanent de sa réalisation et à informer le MICNT et l'ANPME, via des rapports périodiques sur son avancement.

Mohamed RAMI
Jeudi 12 Février 2009

Lu 788 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs