Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Président de la République française à l’issue de son séjour au Royaume

François Hollande : Visite réussie à tous points aussi bien pour le Maroc que pour la France


Espoir de voir
les deux pays franchir des étapes nouvelles dans le
partenariat
bilatéral et dans
le renforcement de leur amitié



Le Président de la République française, François Hollande a quitté le Maroc dimanche, au terme d'une visite officielle de deux jours dans le Royaume.
A son départ de l'aéroport international Ibn Battouta de Tanger, François Hollande a été salué par le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar, le wali de la région Tanger-Tétouan, Mohamed El Yakoubi, les représentants des instances élues et des autorités civiles et militaires locales, les membres de l'ambassade de France et les membres de la délégation d'honneur.
lors d'une conférence de presse donnée au terme de la visite effectuée au Complexe portuaire Tanger-Med, le président français a qualifié sa visite officielle, à l'invitation de S.M le Roi Mohammed VI, de "réussie à tous points" aussi bien pour le Maroc que pour la France, d'autant qu'elle intervient après une période difficile.
A cette occasion, le chef d'Etat français a formulé l'espoir de voir les deux pays franchir des étapes nouvelles dans le partenariat bilatéral et dans le renforcement de leur amitié.
Au plan économique, le Président français a indiqué qu'il souhaitait que de nombreux chefs d'entreprises puissent faire partie de la délégation l'accompagnant y compris des grandes, moyennes et petites entreprises, faisant savoir que les entreprises françaises ont réaffirmé, à cette occasion, leurs intentions d'investissement au Maroc dans de nouveaux domaines, dont l'aéronautique, l'automobile, les infrastructures, l'environnement, les villes durables, les technologies, l'agriculture et l'agroalimentaire. Au-delà des accords qui ont pu être signés entre les entreprises des deux pays, des perspectives nombreuses ont été ouvertes, a-t-il noté.
Sur le dossier de la lutte contre le réchauffement climatique, le Président français a réitéré l'engagement de la France et du Maroc pour cette cause, saluant les projets d'envergure lancés par le Royaume dans le domaine des énergies renouvelables et de l'économie verte.
Cette visite a été l'occasion de passer en revue des sujets politiques, relatifs notamment à la situation en Afrique dans le dessein de mettre la relation franco-marocaine au service du continent africain, a-t-il souligné, ajoutant que les entreprises marocaines et françaises sont décidées à aller ensemble pour développer les exportations et les investissements de part et d'autre à la faveur de financements à apporter par le secteur bancaire et l'Agence française de développement (AFD).
Les questions de sécurité et de terrorisme ont été également au menu de cette visite, a indiqué M. Hollande, soulignant la volonté des deux pays d'intensifier davantage leur coopération en la matière.
Revenant sur la déclaration conjointe franco-marocaine relative à la coopération en matière de formation d'imams, il a estimé que cette formation devrait permettre un enseignement de l'islam et démontrer que la France est "un pays où des principes sont posés et des limites sont fixées".
Le plus digne d'intérêt pour cette visite, c'est la confiance mutuelle entre les deux pays, s'est-il réjoui.
"La confiance, c'est le fait que des entreprises françaises s'installent et qu'elles développent de plus en plus de coopération avec leurs homologues marocaines. C'est aussi qu'une communauté française importante de près de 80.000 personnes puisse vivre en toute sérénité et sécurité ici au Maroc", a-t-il mis en avant.
Elle se traduit également par la possibilité pour des Marocains de vivre en France en toute tranquillité et dans le respect des règles et lois françaises, a-t-il noté.
D’un autre côté, le Président de la République française a exprimé son espoir de voir les centres d'enregistrement des migrants "hotspots" fonctionner et disposer de moyens beaucoup plus importants qu'aujourd'hui.
Revenant sur les relations liant la France et les pays arabes, le Président français a indiqué que ces liens qui ne datent pas d'aujourd'hui, doivent être renforcés à la lumière de la gravité des développements dans la région, notamment en Syrie. Pour ce qui est de l'Irak, il a précisé que "nous devons faire en sorte que le gouvernement puisse rassembler toutes les composantes et qu'il puisse reconquérir tout son territoire occupé par Daech".
Sur le plan économique, François Hollande a appelé à la conjugaison des efforts entre le Maroc, où existent d'importants investissements de pays arabes, la France et les pays du Golfe en vue de drainer davantage d'investissements.
Par ailleurs, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid, et le Président de la République française, ont procédé, samedi, à l'inauguration de l'atelier de maintenance des Trains à grande vitesse, un projet structurant favorisant le transfert de technologies et de savoir-faire entre les deux pays.
Dimanche, la part environnementale était à l’honneur à la commune urbaine ''Gueznaya'' (Préfecture de Tanger-Assilah), où il a été procédé au lancement des travaux de construction de l'Institut de formation aux métiers des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique (IFMEREE) ainsi qu’à la cérémonie de signature de lancement de ''l'Appel de Tanger, pour une action solidaire et forte en faveur du climat''. Rappelons à l’occasion, qu’après le COP21 à Paris (30 novembre-11 décembre), le Maroc accueillera la prochaine conférence sur le climat en 2016 à Marrakech. Les deux dirigeants ont promis de travailler "main dans la main pour la réussite de ces deux rendez-vous".
Le Maroc à ce titre, fait figure de bon élève dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il est le deuxième pays africain à avoir remis sa contribution pour la conférence de Paris, avec le projet de passer à 42% d'énergies renouvelables d'ici 2020 et un objectif ambitieux de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030.
Pour ce qui est des autres activités des deux chefs d’Etat lors de cette seconde visite officielle au Royaume de François Hollande, le Souverain, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, et le Président français, ont visité dimanche à la province d'Al Fahs Anjra (Région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima) le complexe portuaire Tanger-Med.
Le Souverain, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid, de SAR la Princesse Lalla Salma, de SAR la Princesse Lalla Hasna, et de Lalla Oum Kelthoum, épouse de SAR le Prince Moulay Rachid, avait offert, samedi soir au Palais Royal à Tanger, une réception en l'honneur du Président de la République française et de la délégation qui l'accompagne tandis que dimanche, à Tanger, un déjeuner leur était offert par Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui était accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid.

Mardi 22 Septembre 2015

Lu 1320 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs