Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Premier ministre néerlandais réagit au décès de l’arbitre Richard Nieuwenhuizen : “Une responsabilité de l’ensemble de la société et non un problème marocain”




Le Premier ministre néerlandais réagit au décès de l’arbitre Richard Nieuwenhuizen : “Une responsabilité de l’ensemble de la société et non un problème marocain”
L’agression mortelle de l’arbitre de touche Richard Nieuwenhuizen par un groupe d’adolescents néerlandais, dont certains d’origine marocaine, à l’issue d’un match de championnat amateur est “une responsabilité de l’ensemble de la société” néerlandaise et elle n’est en aucun cas “un problème marocain”, a affirmé le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte.
C’est la première réaction de Rutte au sujet de cette affaire exploitée par certaines parties dont des formations politiques, l’extrême-droite notamment, qui ont tenu à mettre en avant l’origine de ces adolescents pour leur implication présumée dans l’agression de l’arbitre de touche décédé, en début de semaine, après avoir été battu à l’issue d’un match ayant opposé Nieuw Sloten B1 (Amsterdam) à SC Buitenboys B3 (Almere).
Rutte a tenu à préciser que “la violence a été depuis toujours liée au sport ( ) mais au même temps, elle est un problème pour la société”, ajoutant que cette brutalité “peut être commise par des personnes d’origine marocaine comme par des Néerlandais”.
“La violence dans les terrains de football est complétement inacceptable” a souligné le Premier ministre libéral lors de sa conférence de presse hebdomadaire, cité par le journal NRC. “Il faut le dire ouvertement, nous n’allons pas l’accepter”, a-t-il averti.
D’après le quotidien Volskrant, le Premier ministre a mis l’accent dans ce cadre sur des cas de violences commis par des Néerlandais comme le Projet X-Haren, une soirée d’anniversaire d’une jeune Néerlandaise ayant tourné au drame, quelques semaine plus tôt, après que des milliers de jeunes Néerlandais venus de plusieurs villes hollandaises ont envahi la petite ville de Haren pour prendre part à la fête.
La jeune fille qui a oublié de rendre l’invitation privée sur Facebook s’est trouvée devant une foule de fêtards en état d’ivresse venus, contre son gré, fêter son anniversaire qui tournera au cauchemar après l’intervention de la police pour mettre fin aux actes de violences commis par ces visiteurs. Des dizaines de personnes ont été blessées et autres interpellées dans le cadre de cette affaire aujourd’hui devant la justice.
Venir à bout du phénomène est une responsabilité partagée entre parents, clubs, écoles et associations sportives, a indiqué Rutte, ajoutant que le gouvernement ne peut pas résoudre ce problème parce que “nous ne pouvons pas transformer les Pays-Bas en Etat policier”. Comme d’habitude et à chaque fois qu’il s’agit des minorités notamment musulmane, le chef du parti pour la liberté (PVV) d’extrême-droite, Geert Wilders n’a pas mâché ses mots et brillé par des positions xénophobes et haineuses. A ces yeux, la seule façon pour corriger ses adolescents (âgés entre 15-16 ans), nés aux Pays-Bas, est le retrait des passeports néerlandais et leur rapatriement à leur pays d’origine.
Le PVV et plusieurs journaux néerlandais ont focalisé seulement sur les jeunes d’origine marocaine tout en fermant les yeux sur le fait que parmi les assaillants figurent également des Néerlandais d’autres origines. En plus, l’enquête est toujours en cours et d’autres personnes pourraient grossir le rang des accusés, selon certains observateurs.
Quatre adolescents accusés d’homicide suite à la mort lundi dernier de l’arbitre de touche sont actuellement en détention provisoire prolongée jeudi après leur première comparution devant le juge. Les suspects sont poursuivis pour homicide, brutalités et violences dans un lieu public.
La Fédération néerlandaise de football (KNVB) a décidé l’annulation des rencontres de football amateur prévues ce week-end et une minute de silence sera observée au début des matchs professionnels avec le port de brassards noirs.
Richard Nieuwenhuizen, 41 ans, qui officiait lors d’un match comptant pour le championnat néerlandais amateur entre SC Buitenboys B3 (Almere), où évolue son fils, et Nieuw Sloten B1 (Amsterdam), a plongé dans un coma après avoir été pris à partie par des joueurs de Nieuw Sloten B1 d’Amsterdam et roué de coups.
La victime, qui a reçu de nombreux coups à la tête, a été transportée en urgence à l’hôpital avec de graves lésions cérébrales finalement fatales.
Dans une déclaration à la presse, la ministre des Sports, Edith Schippers, a qualifié le décès de la victime de “choquant”, assurant que la fédération et la justice réagiront de manière très dure à ce genre de comportement.
Le club de Nieuw Sloten a immédiatement radié en tant que membres les adolescents interpellés par la police. En 2011, la KNVB avait suspendu à vie 74 de ses membres pour de “graves écarts de conduite”.
Le président de la Fédération internationale de football (Fifa) Joseph Blatter s’était, pour sa part, dit “profondément choqué” de cet “incident tragique”.

MAP
Lundi 10 Décembre 2012

Lu 638 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs