Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Polisario ne sait plus sur quel pied danser




C’est par la voix de son représentant aux Nations unies que le Polisario s’en est pris au Secrétaire général de l’ONU.
Selon des médias proches des séparatistes Ahmed Boukhary a ainsi critiqué des passages de son dernier rapport. 
Commentant le rapport de Guterres, Boukhary a avancé que le nouveau patron de l’ONU a fait preuve d’une prudence exagérée que ne partage pas le Polisario car, a-t-il dit, il a omis certains points de son rapport, 
Il a prétendu que son mouvement “dispose de preuves attestant que des tentatives de pressions ont été exercées sur le secrétaire général”, notamment l’insistance sur la démission de Christopher Ross. 
Rappelons qu’un ensemble d’experts dans les relations internationales avaient confirmé que la diplomatie marocaine avait réussi à mettre le Polisario dans   une situation telle qu’il n’avait d’autre choix que d’affronter le secrétaire général de l’ONU et la communauté internationale, dans son ensemble.
Par ailleurs, une source proche du Tchadien,  Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine a tenu  une séance de travail avec le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres et précisé que «la question du Sahara n’a nullement été soulevée tout au long de cette réunion ».
Les deux parties ont, en effet, essentiellement évoqué les moyens à même de parvenir à la conclusion d’un partenariat. Les discussions se sont focalisées sur la vision de 2030 de l’UA, la menace terroriste, le développement du continent et les conflits armées ainsi que les opérations de maintien de la paix. Ce dernier sujet revêt un intérêt particulier pour les Nations unies.
L’organisation internationale souhaite, en vue d’une réduction des coûts financiers de ses interventions, que l’Union africaine remplisse des missions sur le continent telles que celle effectuée par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, soutenue par le Tchad et qui avait déployé en 2013 plus de 6.500 soldats au Mali. En août 2016, le gouvernement du Soudan du Sud avait donné son accord pour l’envoi d’une force régionale en vue d’appuyer les 12.000 Casques bleus déjà présents au pays déchiré par une guerre civile sans merci.
A la veille de la réunion de New York entre Moussa Faki Mahamat et Antonio Guterres, le Polisario avait dépêché son prétendu «ministre délégué aux Affaires africaines», Hamdi Khalil pour rencontrer le président de la Commission africaine à Addis-Abeba.
Les médias du Front avaient alors salué l’issue des entretiens entre les deux parties. Ils ont même attribué des propos au Tchadien, selon lesquels ce dernier allait plaider en faveur du  «droit à l’autodétermination du peuple sahraoui». Vingt-quatre heures plus tard, Faki Mahamat avait totalement éludé la question, démontrant ainsi qu’il s’inscrivait en totale rupture avec la ligne prônée par Nkosazana Dlimani-Zuma durant son mandat à la tête de la Commission de l’Union africaine. La Sud-Africaine avait, en effet, placé le différend territorial au Sahara au centre de ses préoccupations, n’hésitant pas à adresser des lettres à l’ancien secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. Des correspondances dans lesquelles elle évoquait de supposées «violations des droits de l’Homme», commises par le Maroc dans la province ou même pour demander l’accélération du «retour à la pleine fonctionnalité de la Minurso ». Cette rupture avec l’ère de la Sud-Africaine est loin d’avoir fait l’heur de l’Algérie et du Polisario.


Ahmadou El-Katab
Lundi 24 Avril 2017

Lu 3481 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs