Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Polisario alimente les rangs de Daech


Des jeunes Sahraouis des camps de Tindouf rejoignent en masse l’EI



Ce qui confirme les fortes  relations qu’entretient le Polisario avec les organisations terroristes actives dans le Sahara algérien, c’est le départ d’un grand nombre de jeunes gens d’obédience islamiste, des camps de Tindouf. Ces jeunes sont  de plus en plus nombreux à rejoindre les rangs  des différentes  organisations terroristes. C’est ce que rapporte le journal mauritanien en langue arabe ‘’Al Wiam’’. L’organe indique que les dernières nouvelles en provenance des  camps rapportent que les nombreux barbus assidus des mosquées des camps ont disparu de manière soudaine pour rejoindre leurs comparses  ayant regagné le Mali en provenance de Libye  où ils formaient ce qui, du temps de Kadhafi, était désigné comme ‘’Les escadrons de la mort’’. En l’absence de toute information de la part du Polisario ou de l’Algérie, les parents des jeunes gens recherchent leurs enfants, laissant entendre que le Polisario, après un lavage de cerveau, les a envoyés rejoindre les organisations  terroristes,  moyennant d’importantes sommes d’argent, produits de trafics de toute sorte, et qui lui ont été versées par le biais de marchands d’êtres humains. Ce trafic de jeunes Sahraouis qui en ont marre de vivre dans la précarité et sous l’esclavage pratiqué par la bande de Mohamed Abdelaziz et qui espèrent des lendemains meilleurs dans les rangs de ces organisations, indique le journal, est perpétré par la direction du Polisario avec la bénédiction de l’Algérie. Le journal note que si les jeunes Sahraouis acceptent de se soumettre à ce trafic  qui leur permet d’avoir plus d’espoir que dans les camps, la direction du Polisario, incapable de contrôler les extrémistes et autres trafiquants d’armes et de drogue, de plus en plus nombreux parmi la jeunesse dans les camps, trouve dans ce deal un moyen lucratif de s’en débarrasser. C’est aussi un moyen de renforcer les liens avec les différentes organisations terroristes, Daech, en tête.
L’auteur de l’article souligne que cet exode  des jeunes Sahraouis vers les organisations terroristes, aura, sans nul doute, de fâcheuses conséquences, surtout si le nombre de Sahraouis impliqués dans les opérations terroristes, à l’image d’Abou Adnane le Sahraoui, augmente. Ce qui impliquera des sanctions dont les premières émaneront du protecteur et parrain du Polisario, l’Algérie qui n’admettra pas que sa sécurité soit menacée. En plus du fait que le Polisario risque de figurer sur la liste des mouvements parrainant le terrorisme, entraînant, ainsi des sanctions internationales dont la moindre serait le gel des aides humanitaires internationales, suspendues, d’ailleurs par bon nombre de donateurs du fait des détournements avérés. Le journal va plus loin, indiquant que les extrémistes islamistes qui ont la latitude de s’activer loin de toute couverture et de surveillance sécuritaire exploitent certains jeunes assidus des mosquées qu’ils sont seuls à contrôler et qu’ils utilisent pour initier ces jeunes aux principes du Jihad diffusant des vidéos montrant comment les terroristes de l’EI commettent leurs crimes sordides.
Le journal mauritanien note que cette propagande extrémiste est favorisée par le fait que le Polisario permet aux djihadistes d’aller dans les foyers  des Sahraouis des camps où ils violent femmes et enfants, sans crainte de poursuite. Il souligne également que le terrorisme et l’extrémisme se sont répandus depuis plusieurs années dans les camps de Tindouf, avec l’engagement de certains jeunes, tel Abou Adnane le Sahraoui, qui ont intégré des organisations terroristes comme  «Al Mourabitoune»

 

Reprise prochaine des opérations
d’échanges de visites
 
De sources autorisées, on apprend que l’Onu a décidé la reprise des visites familiales entre les camps de Tindouf et les provinces du Sud du Royaume. Ces sources onusiennes confirment que des mesures ont été prises pour la reprise de cette opération, par voie aérienne et l’élargissement de son champ. Pour ce faire, des orientations ont été données pour soutenir  le programme de confiance sous l’égide de l’ONU.  Le programme des visites familiales qui doit être entamé dès les premières semaines de l’année 2016, est considéré par les parties comme la plus importante réalisation de l’ONU. Il devrait être l’objet d’une concentration particulière. Notons que le programme des visites familiales qui avait été suspendu  depuis le mois de juin 2014, avait permis à 69.920 personnes des deux côtés de rendre visite à leurs familles. Il avait été initié en 2004.

 

Ahmadou El-Katab
Lundi 4 Janvier 2016

Lu 1217 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs