Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Plan d'autonomie, un mécanisme efficace pour le règlement de la question du Sahara

Une conférence nationale organisée à Boujdour




Le Plan d'autonomie, un mécanisme efficace pour le règlement de la question du Sahara
Les participants à la première conférence nationale, organisée à Boujdour sous le signe «L'autonomie, une occasion pour bâtir l'avenir», ont souligné que la proposition marocaine d'autonomie pour les provinces du Sud constitue un mécanisme efficace pour le règlement de la question du Sahara.
Les intervenants lors d'une séance, tenue dimanche dans le cadre de cette rencontre de deux jours organisée par le Forum Sakia El Hamra-Oued Eddahab pour la démocratie et le progrès, ont expliqué que l'octroi de l'autonomie aux provinces du Sud sous souveraineté marocaine est susceptible de garantir une vie digne aux habitants, consacrer la démocratie locale et réaliser un développement socio-économique intégré et efficace.
Pour les intervenants, représentant le Conseil économique, social et environnemental, le Conseil national des droits de l'Homme, l'Institut des études africaines et la société civile locale, outre des chercheurs et universitaires, la mise en œuvre de l'autonomie dans les provinces du Sud est de nature également à contribuer à la stabilité et la sécurité de la région sahélo-saharienne.
Ils ont en outre mis l'accent sur la nécessité de l'adhésion à l'édification de l'unité maghrébine pour faire face aux défis d'avenir et contrer notamment toute menace à la paix et la sécurité dans la région, soulignant que l'unité maghrébine est devenue de ce fait une nécessité pressante.
Les participants à cette rencontre ont, d'autre part, indiqué que les développements économiques et les mutations politiques qu'a connus la région exigent plus de rapprochement des pays maghrébins pour réaliser les ambitions et les aspirations des peuples de la région et s'adapter avec le nouvel environnement économique extérieur.
La séance d'ouverture de cette conférence, marquée par la participation des universitaires Mohamed Bouzidi, Alia Maalinine, Riad Fakhri, Rachid Benlabah et Mohamed Horani en présence notamment du gouverneur de Boujdour, Larbi Touijer, a été axée autour du rôle des institutions nationales et scientifiques pour informer sur la proposition d'autonomie, rappelle-t-on.
«Le projet d'autonomie et l'unité nationale, «Le rôle de la société civile dans le règlement du conflit autour du Sahara» et «Le Sahara et la question des droits de l'Homme», sont les principaux thèmes abordés lors des différentes séances prévues dans le programme de cette conférence nationale.
 

MAP
Mardi 24 Décembre 2013

Lu 534 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs